En quête de paix et de justice, la famille de Lin Jun, victime du dépeceur, réclame l'extradition rapide du meurtrier allégué Luka Rocco Magnotta au Canada.

Mis à jour le 12 juin 2012
Gabrielle Duchaine LA PRESSE

Dans une lettre envoyée aux médias, les parents du défunt, sa jeune soeur et son oncle racontent pour la première fois comment la mort horrible de leur être cher les a cloués au sol. «C'était notre unique fils. Notre fierté et notre espoir. Sa perte est une attaque dévastatrice sur notre famille», écrivent-ils.

Nulle part dans le texte n'apparaît le nom du suspect, qui attend son transfert au pays dans une prison allemande après avoir été arrêté dans un café internet

Les quatre Chinois sont arrivés jeudi au Canada, 20 jours après la mort violente de l'étudiant de 31 ans, 12 jours après la découverte de son torse dans une ruelle de Côte-des-Neiges. Ils racontent avoir rencontré, depuis, des membres de la police de Montréal, des élus municipaux et des dirigeants de l'Université Concordia, où étudiait Lin Jun. «Tous, nous ont offert beaucoup de sympathie et de gentillesse», assurent les proches en deuil.

Ils décrivent la victime comme un bouddhiste croyant, un homme gentil qui adorait aider les autres. «C'était un fils aimant et attentionné. Un grand frère toujours présent. Ses amis disent qu'il était optimiste, ambitieux et ouvert d'esprit», dit la lettre.

Malgré la douleur, la famille souhaite que du bon sorte de la mort de Lin Jun. «Nous espérons transformer cette situation dévastatrice en quelque chose de positif qui ramènera bonheur et paix à la société», écrit-elle.

_________________________________________

Voici la déclaration de la famille de Lin Jun:

À titre de membres de la famille de Lin Jun, nous souhaiterions tout d'abord exprimer notre plus profonde reconnaissance aux différents ordres des gouvernements chinois et canadien ainsi qu'à leurs ambassades et consulats respectifs, au Service de police de la Ville de Montréal, à l'Université Concordia, à la communauté chinoise et à toutes les personnes compatissantes pour leur bienveillance, leur altruisme et leur soutien dans ces moments exceptionnellement difficiles. Grâce à la bonté de beaucoup, nous avons ainsi pu nous rendre à Montréal dès que possible.

Peu après notre arrivée mardi soir dernier, le Consulat général de Chine à Montréal a aidé à organiser une rencontre avec le Service de police de Montréal, les représentants gouvernementaux de la Ville et la haute direction de l'Université Concordia. Tous ont fait preuve d'une grande compassion et nous ont apporté leur appui pour nous faciliter les choses. Nous avons fait la connaissance de bien des gens - policiers, personnel du Consulat de Chine, membres de l'Association des étudiants et des érudits chinois de l'Université Concordia, employés universitaires et amis de Lin Jun, entre autres -, qui ont travaillé sans relâche pour nous aider. Nous sommes extrêmement touchés par la bonté engendrée par une telle tragédie humaine.

Lin Jun était notre enfant bien-aimé. En tant que fils unique, il était notre fierté et notre espoir. Lin Jun croyait au bouddhisme. Il était très gentil et a toujours aimé aider son prochain. Aux yeux de ses parents, il était un fils affectueux et attentionné. Pour sa soeur, il était un grand frère constamment présent. Le doyen de la Faculté de génie et d'informatique de l'Université Concordia nous a affirmé qu'il était un excellent étudiant. Le patron du dépanneur où il travaillait l'a quant à lui qualifié d'employé modèle. De plus, ses amis le considéraient comme optimiste, ambitieux et ouvert d'esprit. Il faisait confiance aux gens et adoptait toujours une attitude positive.

Sa disparition tragique constitue une attaque dévastatrice à l'endroit de notre famille, mais elle a aussi eu un impact énorme sur toute la société.

L'amour et la confiance doivent être restaurés.

La création de la bourse Lin Jun par l'Université Concordia et l'Association des étudiants et des érudits chinois de Concordia nous fait grand plaisir. Elle reflète parfaitement la compassion dont faisait preuve Lin Jun.

Peu après l'annonce de cette bourse destinée aux étudiants chinois, nous avons appris que l'Université Concordia avait également instauré un fonds spécial pour venir en aide à notre famille, vu le grand nombre de personnes généreuses désirant nous tendre la main et nous offrir leur soutien chaleureux. Nous sommes très reconnaissants et touchés de cette bienveillance et de cette empathie à notre égard.

Nous souhaitons profiter de cette occasion pour transformer une situation des plus éprouvantes en une chose positive qui ramènera la bonté et la paix dans la société.

Nous demandons que le suspect du meurtre de Lin Jun soit extradé le plus rapidement possible vers le Canada afin que notre famille, la communauté chinoise et la société dans son ensemble puissent obtenir justice et retrouver la paix.

Afin d'honorer la mémoire de Lin Jun, rappelons-nous sa gentillesse, son enthousiasme et son amour de la vie.

Merci.