Des immigrés, les résidants du Bas-Saint-Laurent n'en côtoient pas beaucoup. Encore moins arborant des signes religieux. Ça ne les empêche pas d'avoir un avis tranché sur la question.

Publié le 17 mars 2014
Gabrielle Duchaine LA PRESSE

Entendu au bowling

Nous nous sommes assis avec cinq joueurs de bowling du salon de quilles de Saint-Pascal-de-Kamouraska :  un prof à la retraite, un bûcheron, un employé d'abattoir, un représentant de la boulangerie Gadoua et le propriétaire des lieux.

Dans un échange coloré, ils parlent de voile, de kirpan, de kippa et d'accommodements raisonnables.

La Charte en trois questions

Dans chaque région visitée, La Presse a posé trois questions à un citoyen croisé au gré de ses reportages. À Kamouraska, nous avons rencontré Robin Thériault, propriétaire de salon de quilles.