Les conseillers municipaux du parti Ralliement Mascouche ont confirmé vendredi avoir obtenu la démission de leur chef et maire de la ville, Richard Marcotte, en raison d'allégations de conflit d'intérêts avec l'entrepreneur Normand Trudel.

Publié le 19 nov. 2010
LA PRESSE CANADIENNE



 

Richard Marcotte conserve son poste de maire mais il siégera désormais comme indépendant.

Selon le directeur-général de Ralliement Mascouche, Richard Mercier, le lien de confiance avec le chef a été rompu, et le parti veut se dissocier des allégations qui pèsent sur M. Marcotte.

M. Mercier n'a toutefois pas commenté ces allégations, préférant attendre le rapport des vérificateurs.

Par ailleurs, des conseillers municipaux représentant la formation Ralliement Mascouche ont été forcés d'admettre vendredi qu'ils ont reçu des cadeaux à l'effigie de l'entreprise de Normand Trudel. Il s'agit de robes de chambre arborant le logo de la compagnie.