Le président américain Barack Obama «salue» l'annonce par le Canada de l'envoi l'année prochaine d'instructeurs en Afghanistan, a indiqué mardi l'un de ses conseillers.

Mis à jour le 16 nov. 2010
AGENCE FRANCE-PRESSE

«Nous voulons souligner à quel point le président Obama salue cette annonce du gouvernement canadien», a déclaré Ben Rhodes, conseiller adjoint pour la sécurité nationale, après qu'Ottawa eut confirmé qu'il enverrait l'année prochaine jusqu'à 950 instructeurs militaires en Afghanistan, au moment où seront rapatriés ses 2800 soldats en mission de combat.

Cette décision traduit «le rôle constructif et très important que le Canada joue en Afghanistan, en tant que membre de l'Otan, mais aussi en tant qu'allié très proche et partenaire des États-Unis», a ajouté M. Rhodes lors d'une téléconférence de presse à trois jours du sommet de l'Otan à Lisbonne.

Les troupes de combat d'Ottawa, quelque 2800 soldats déployés autour de Kandahar (sud), doivent être rapatriées à partir de l'été prochain. Leur mission, en cours depuis 2002, aura coûté la vie à plus de 150 hommes.

Les alliés du Canada au sein de l'Otan, et notamment Washington, avaient fait pression sur Ottawa pour prolonger la présence militaire canadienne en Afghanistan.