En Afghanistan, un troisième enfant a péri de ses blessures, mardi, après l'explosion, la veille, d'un engin que les militaires canadiens auraient laissé derrière eux dans le village de Salehan, dans le district de Panjwaii. Les deux premiers enfants morts ont été déchiquetés par la détonation.

Mis à jour le 24 févr. 2009
LA PRESSE CANADIENNE

Cette troisième victime, Juma Gul, était âgée de 4 ans. Le petit enfant a rendu l'âme à l'hôpital, à Kandahar.Il semble qu'avec ses amis, il arpentait le secteur afin de ramasser des pièces de métal lorsque la bombe a sauté.

Les deux premières victimes étaient Sadar Mohammed, 13 ans, et Amed Jan, 12 ans. Leurs dépouilles ravagées par l'explosion ont été brandies, lundi, par une foule en colère qui a scandé: «Mort aux Canadiens!». Ces Afghans accusent l'armée canadienne de négligence pour avoir laissé derrière elle l'engin explosif.

Les Forces armées canadiennes ont ouvert une enquête.

Un porte-parole de l'armée, le major Mario Couture, a confirmé lundi que les troupes canadiennes avaient réalisé des exercices dans ce secteur mais a affirmé que les militaires s'étaient conformés à la procédure et avaient nettoyé le site avant de le quitter.