Trois jours après le spectacle-bénéfice de la Coalition des humoristes indignés (CHI), les dirigeants de la Coalition large de l'Association pour une solidarité syndicale étudiante (CLASSE) rient jaune.

Mis à jour le 22 juin 2012
Philippe Teisceira-Lessard LA PRESSE

La partie de la cagnotte amassée qui devait être remise à l'association étudiante, constituée de plusieurs milliers de dollars, est gelée dans un compte bancaire en raison des protestations de militantes féministes et de leurs sympathisants.

Les militantes critiquent la participation au spectacle d'humoristes qui gagnent leur vie en «véhiculant des propos sexistes, racistes et homophobes», peut-on lire dans une proposition déposée au congrès des membres de la fin de semaine dernière. Elle n'a toutefois jamais été traitée, car la réunion a perdu son quorum avant le vote.

Comme la question n'a pu être vidée par les militants étudiants, les dirigeants de la CLASSE ont préféré geler les fonds.

«Considérant le malaise du Congrès, nous n'encaisserons pas les bénéfices du show de la CHI avant que vous ne puissiez statuer sur la question», a affirmé le conseil exécutif de la CLASSE, dans un courriel obtenu par La Presse.

«Nous avons également enlevé toute référence au show [sur] bloquonslahausse.com.»

La porte-parole de l'association, Jeanne Reynolds, n'a pas voulu montrer du doigt un humoriste en particulier.

Certains d'entre eux font des blagues «qui entretiennent des préjugés et des stéréotypes», a-t-elle affirmé, avant d'ajouter que le dossier était toujours «au stade de la réflexion».

Le spectacle de la Coalition des humoristes indignés a été organisé par l'auteur Daniel Thibault et produit par les soeurs Luce et Lucie Rozon.