La firme de construction Verreault n'est plus inscrite au Registre des entreprises non admissibles aux contrats publics (RENA), a annoncé hier le Secrétariat du Conseil du Trésor.

Mis à jour le 16 nov. 2013
Hugo Pilon-Larose LA PRESSE

En août dernier, La Presse révélait que l'entreprise québécoise, contrôlée par la firme d'ingénierie Dessau - qui, elle, figure toujours au RENA -, devait se retirer de deux importants contrats publics totalisant 225 millions, à Sorel-Tracy.

La firme Dessau a été citée par des témoins entendus à la commission Charbonneau pour sa participation dans des stratagèmes de collusion et de corruption. En décembre dernier, le gouvernement du Québec a adopté la Loi 1 sur l'intégrité des marchés publics, créant du même souffle le RENA, qui empêche les entreprises qui n'ont pas une «bonne conduite» d'obtenir des contrats publics au Québec.