Source ID:; App Source:

La Commission Charbonneau étoffe les révélations de Lino Zambito

La Commission Charbonneau a présenté ce matin une série de registres téléphoniques pour appuyer les révélations de l'ex-entrepreneur Lino Zambito sur la présence d'un cartel de la construction à Montréal. Ces documents illustrent ses contacts fréquents avec Nicolo Milioto, l'homme présenté comme le lien entre le cartel et la mafia, et deux fonctionnaires de la Ville de Montréal qu'il dit avoir corrompu.

> Sur le web: suivez notre journaliste Pierre-André Normandin sur Twitter

> Sur le web: suivez notre journaliste Gabrielle Duchaine sur Twitter

Le procureur de la Commission, Me Denis Gallant, a déposé les registres du téléphone cellulaire de Lino Zambito obtenus auprès de Telus. On y apprend que l'ex-entrepreneur s'est entretenu entre juin 2007 et novembre 2009 à 56 reprises avec Nicolo Milioto.

Ce dernier a été présenté comme le «middleman» entre les entrepreneurs du cartel de Montréal et le clan Rizzuto. Sur une série de vidéos de la Gendarmerie royale du Canada, on voit Nicolo Milioto recevoir des liasses d'argent de plusieurs importants entrepreneurs à la Ville de Montréal et les cacher dans ses bas. Les bandes le montre également remettre les billets ensuite à des membres du clan Rizzuto.

Les registres téléphoniques démontrent également les liens étroits entretenus par Lino Zambito avec deux fonctionnaires de la Ville de Montréal. L'ex-entrepreneur a affirmé avoir versé des sommes aux ingénieurs Luc Leclerc et Gilles Surprenant. Le premier a eu 31 contacts téléphoniques et le second 33 de juin 2007 à novembre 2009.

Fait à souligner, le téléphone cellulaire utilisé par Gilles Surprenant était enregistré à une adresse associée à la fille de Nicolo Milioto. Gilles Surprenant a été surnommé «Monsieur TPS» pour «taxe pour Surprenant». Celui-ci aurait touché 1% des contrats obtenus par le cartel d'entrepreneurs. Luc Leclerc aurait quant à lui obtenu 25% des extras qu'il réussissait à faire autoriser.

Toujours à la Ville de Montréal, Lino Zambito raconte également avoir prêté, en 2003, un tracteur au directeur général de l'arrondissement Saint-Laurent, Robert Fortin, pour des travaux à sa maison de campagne. Il dit l'avoir fait parce qu'il connaissait M. Fortin personnellement, mais aussi pour développer ses relations d'affaires avec lui.

Cocktails de financement

Lino Zambito a par ailleurs affirmé mardi matin avoir assisté à des événements de financement d'élus hauts placés du Parti québécois et du Parti libéral au cours des dernières années.

L'ancien dirigeant de l'entreprise de construction Infrabec dit notamment avoir été invité à un cocktail de financement d'André Boisclair alors qu'il était chef du Parti québécois. Le coût du billet avait été de 1000 $

Il raconte aussi avoir déboursé 1000$ pour un événement de financement organisé pour l'ex-ministre libéral du Travail, Lise Thériault. Il aurait par la suite payé la même somme, par chèque, pour un déjeuner de financement aussi pour la ministre Thériault.




À découvrir sur LaPresse.ca

la boite: 1600127:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer