Les officiers ont tiré 31 fois sur Zehaf-Bibeau

Michael Zehaf Bibeau... (PHOTO ARCHIVES LA PRESSE)

Agrandir

Michael Zehaf Bibeau

PHOTO ARCHIVES LA PRESSE

Jasmin Lavoie
La Presse

Michael Zehaf-Bibeau a été atteint par 31 balles tirées par des officiers lorsqu'il est entré armé dans le parlement canadien l'automne dernier.

Selon le rapport de la police ontarienne, dont CBC a obtenu les grandes lignes, c'est une balle qu'il a reçue derrière la tête qui l'a finalement abattu. 

Le document indique aussi qu'une fois à l'intérieur de l'édifice, Zehaf-Bibeau aurait pointé son arme en direction d'un gardien, mais qu'il n'aurait pas fait feu pour des raisons inconnues. Le terroriste a ensuite échangé des tirs avec deux autres officiers avant de se réfugier près de la bibliothèque du parlement.

Cinq officiers l'ont ensuite encerclé lorsqu'il a décidé d'engager le combat. Au même moment, le sergent d'armes Kevin Vickers s'est jeté au sol et s'est mis à tirer sur l'homme. L'officier Curtis Barrett a aussi fait feu. La 31e balle, celle tirée par Barret, a tué le tireur.




À découvrir sur LaPresse.ca

la boite: 1600127:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer