(Québec) Le projet MALSAIN a frappé un grand coup mercredi matin, à Québec, en arrêtant quatre personnes pour possession de stupéfiants dans le but d’en faire le trafic et qui seraient reliées au crime organisé.

Deux hommes de 50 et 54 ans ainsi que de deux femmes de 32 et 55 ans ont été placés en état d’arrestation par les enquêteurs du projet MALSAIN du Service de police de la Ville de Québec (SPVQ), avec l’aide du Groupe tactique d’intervention et d’autres unités du SPVQ.

L’un des deux hommes a également été arrêté pour des infractions relatives aux armes à feu. L’individu devait comparaître mercredi après-midi, a signalé le SPVQ.

Deux autres ont été libérés sous promesse de comparaître, tandis que l’une des femmes a été libérée sans accusation, rapporte le SPVQ.

Ces quatre arrestations ont été suivies de perquisitions dans des résidences de l’arrondissement de Beauport et du quartier de Saint-Émile qui ont permis aux enquêteurs de saisir notamment un pistolet et des munitions, ainsi qu’une quinzaine de grammes de cocaïne, près d’un millier de comprimés de métamphétamine, une centaine de grammes de champignons hallucinogènes, environ 300 comprimés de l’analgésique hydromorphone contin, plus de 170 grammes de haschich, des cigarettes électroniques et près de 25 000 dollars.

Le SPVQ fait savoir que l’enquête se poursuit et que d’autres arrestations pourraient avoir lieu.