(Kamloops) La Première Nation de la Colombie-Britannique dont la découverte de tombes anonymes sur le terrain d’un ancien pensionnat a déclenché une réflexion à l’échelle du pays sur le traitement réservé aux peuples autochtones par le Canada annonce qu’elle prévoit une nouvelle recherche.

Publié le 19 mai
La Presse Canadienne

Les Tk’emlups te Secwepemc ont informé dans un communiqué qu’une nouvelle série de tests effectués avec des radars pénétrant dans le sol devrait commencer cette semaine près de l’ancien pensionnat de Kamloops et s’étendre sur environ un mois.

La nation indique que la professeure Sarah Beaulieu de l’Université de la vallée du Fraser, en Colombie-Britannique, dirigera la recherche avec le soutien du département des ressources naturelles de Tk’emlups et de l’équipe Le Estcwicwey, également connue sous le nom d’équipe The Missing.

Mme Beaulieu a également mené l’année dernière la recherche sur le site d’un verger situé sur le terrain de l’ancienne école qui a trouvé 215 tombes présumées après la découverte d’une côte et d’une dent d’enfant dans le secteur.

À l’époque, elle a déclaré que la recherche avait couvert moins d’un hectare et qu’il y avait encore 65 hectares à explorer.

Une cérémonie marquant l’anniversaire de la découverte est prévue lundi.