(Québec) La situation sur les routes du Québec continue d’être beaucoup plus sécuritaire qu’il y a 50 ans. Mais l’année 2021 a été particulièrement mortelle pour les cyclistes et les motocyclistes, ce qui inquiète l’État.

Mis à jour le 17 mai
Gabriel Béland
Gabriel Béland La Presse

Année noire pour les cyclistes

En tout, il y a eu 347 morts sur les routes du Québec en 2021. Cela représente 2 morts de plus que la moyenne 2016-2020. Il s’agit donc d’un bilan stable.

Mais l’année a été difficile pour les cyclistes, avec 16 morts. C’est un bond important, alors que la moyenne était de 10,2 morts par année de 2016 à 2020.

« On a connu un premier bilan routier dégradé pour les cyclistes en 2020, pensant qu’il s’agissait d’une anomalie liée aux changements de comportement en année pandémique, en particulier la hausse des vitesses excessives. La tendance semble malheureusement se maintenir », a indiqué Magali Bebronne, directrice des programmes chez Vélo Québec.

PHOTO HUGO-SÉBASTIEN AUBERT, ARCHIVES LA PRESSE

L’année 2021 a été difficile pour les cyclistes, avec 16 morts.

Vélo Québec remarque que « la prolifération des VUS et des camions légers ainsi que la difficile cohabitation avec les véhicules lourds, en cause dans près de la moitié des décès de cyclistes, doivent nous inciter à agir plus vigoureusement pour protéger » les utilisateurs vulnérables.

Un phénomène semblable est constaté chez les adeptes de moto. Ils sont 67 motocyclistes à avoir péri sur les routes québécoises l’année dernière, une hausse de 27 % par rapport à la moyenne des cinq dernières années.

« Les données rendues publiques aujourd’hui correspondent un peu plus à ce qu’on pouvait observer avant 2020. Toutefois, nous sommes préoccupés par les décès chez les usagers vulnérables », indique Denis Marsolais, président et chef de la direction de la Société de l’assurance automobile du Québec (SAAQ).

Un répit pour les piétons

Les morts chez les piétons ont quant à eux connu une baisse cette année, un phénomène constaté depuis 2020 et le début de la pandémie. Avant, le bilan des morts chez les piétons stagnait et les autorités peinaient à le réduire. Ce sont ainsi 52 piétons qui sont morts en 2021 au Québec. Si on exclut 2020 et ses 54 morts, la moyenne prépandémique était plutôt de 69 morts annuellement de 2016 à 2019.

PHOTO FRANÇOIS ROY, ARCHIVES LA PRESSE

Piéton à Montréal

L’organisme Piétons Québec pense que les mesures de confinement en place l’année dernière, comme le couvre-feu, peuvent expliquer cette amélioration.

« Par ailleurs, nous constatons que près de la moitié des piétons décédés ont été happés sur des routes du territoire de la Sûreté du Québec, des secteurs généralement moins urbanisés et où il y a habituellement moins de piétons », note Sandrine Cabana-Degani, directrice générale de Piétons Québec. L’organisme demande aux municipalités et au gouvernement de « sécuriser les milieux de vie pour les piétons ».

Chiffre inquiétant en Gaspésie

Est-ce seulement une malchance ? Ou le résultat des gains démographiques constatés depuis le début de la pandémie ? Toujours est-il que la région Gaspésie–Îles-de-la-Madeleine a recensé 14 morts sur ses routes en 2021, alors qu’elle en déplorait en moyenne 9,6 par année de 2016 à 2020. Cette région connaît un engouement inégalé depuis le début de la pandémie. Après des années de décroissance, elle a gagné 1351 personnes en 2021, pour un total de 92 072 habitants.

PHOTO BENOIT BISSON, CHOK IMAGES, ARCHIVES COLLABORATION SPÉCIALE

Sainte-Anne-des-Monts, en Gaspésie

Inversement, l’année a été positive pour les Laurentides, avec 16 morts sur les routes. C’est une baisse importante (- 40,7 %) par rapport à la moyenne des cinq années précédentes.

Incomparable avec les années 1970

La publication du bilan routier permet chaque année de constater le chemin parcouru depuis 50 ans. En 1973, par exemple, 2209 personnes sont mortes sur les routes du Québec. En 2021, avec trois fois plus de véhicules en circulation, ce chiffre a été de 347 morts. De ce total l’année dernière, 182 personnes mortes étaient occupantes d’une automobile ou d’un camion léger.

TABLEAU FOURNI PAR LA SAAQ

Dur constat aux États-Unis

La SAAQ n’était pas la seule à dévoiler son bilan mardi. Alors qu’il est stable au Québec, le bilan est préoccupant aux États-Unis. Le gouvernement fédéral américain a annoncé mardi un total de 43 000 morts sur les routes du pays en 2021, le bilan le plus élevé depuis 16 ans.

En savoir plus

  • 2,3 %
    Hausse du nombre de véhicules en circulation au Québec en 2021