Les journalistes et les photographes de La Presse se sont vu décerner neuf prix aux concours Judith-Jasmin et Antoine-Desilets, organisés par la Fédération professionnelle des journalistes du Québec. Les lauréats ont été dévoilés samedi lors d’un gala, qui, pour la première fois en deux ans, se déroulait en personne, au Grand Times Hotel de Laval.

Publié le 7 mai
Léa Carrier
Léa Carrier La Presse

Le chroniqueur Francis Vailles, la cheffe de l’équipe d’enquête Katia Gagnon et le reporter Hugo Joncas l’ont emporté dans la catégorie Affaires et économie pour leur série sur l’explosion des paris en ligne pendant la pandémie. Le jury a souligné la « qualité de la recherche et de l’écriture » du travail des journalistes sur « un enjeu rarement couvert ».

Lisez « Pandémie et confinement : Le jeu en ligne “explose” »

Le journaliste Marc Thibodeau s’est aussi démarqué dans la catégorie Sports pour « la qualité du travail de terrain et la rigueur de la recherche » dans son reportage sur la mort de la boxeuse mexicaine Jeanette Zacarias Zapata.

Lisez « Mort de Jeanette Zacarias Zapata : Une suite d’erreurs majeures »

« Ce qui me fait plaisir dans les prix reçus, c’est qu’ils montrent l’effort que nous avons mis à La Presse à la fois sur l’enquête, le terrain et le photojournalisme. La Presse mise sur du contenu à valeur ajoutée depuis des années, et c’est ce choix qui a été récompensé », s’est réjoui l’éditeur adjoint de La Presse, François Cardinal.

En tout, sept reportages de La Presse étaient en lice dans six catégories des prix Judith-Jasmin. Parmi leurs auteurs, les journalistes Ariane Lacoursière, Émilie Côté, Fanny Lévesque, Caroline Touzin et le chef des enquêtes économiques, Maxime Bergeron. Cette année, 155 journalistes se sont portés candidats au concours en déposant 297 soumissions.

Les photographes de La Presse raflent (presque) tout

Soirée triomphale pour les photographes de La Presse : ils ont été couronnés dans sept des huit catégories du prix Antoine-Desilets. La Photo de presse de l’année – la plus grande reconnaissance du concours – a été attribuée à Edouard Plante-Fréchette pour son cliché poignant « Délogé », qui a aussi raflé le prix dans la catégorie Vie quotidienne.

Le photographe Martin Tremblay a récolté deux prix, soit ceux des catégories Nouvelles et Portraits. Les clichés d’Olivier Jean pris à l’hôpital Charles-Le Moyne, en plein cœur de Covidtown, ont remporté la catégorie Photoreportage.

Lisez « Au cœur de Covidtown »

Enfin, le photographe Patrick Sanfaçon s’est vu décerner le prix de la catégorie Enjeux de société, et Bernard Brault a mis la main sur le prix de la photographie Sport de l’année – le 12prix Antoine-Desilets de sa carrière.

Les photographes Marco Campanozzi, Robert Skinner et Martin Chamberland étaient aussi en lice. Cette année, 32 photographes ont déposé 218 candidatures.

Autres prix

D’autres prix ont été remis à l’occasion de la cérémonie, dont le Prix de journalisme en loisir, remis par le Conseil québécois du loisir. La journaliste Émilie Côté, de La Presse, a convaincu le jury avec son reportage « Les parcs, ces grands sauveurs », un hommage aux parcs comme lieux égalitaires et essentiels pour les Montréalais pendant la pandémie.

Lisez « Les parcs, ces grands sauveurs »

Une présentation de Chantal Guy, lauréate du prix Jules-Fournier 2022, décerné chaque année par le Conseil supérieur de la langue française à un journaliste de la presse écrite pour la qualité de ses écrits, a aussi été faite à l’occasion du gala.

Rappelons que La Presse a remporté le prix du Projet de l’année au Concours canadien de journalisme pour sa série d’articles sur la violence par arme à feu à Montréal.

Consultez les articles faisant partie du projet gagnant

Cinq prix pour Radio-Canada

Caroline de la Motte, Catherine Richer et Ariane Léonard, d’ICI Radio-Canada Première, sont reparties avec les grands honneurs de la soirée : leur documentaire « La symphonie silencieuse d’Antonia Nantel », gagnant de la catégorie Arts et culture, a aussi été consacré du Grand prix du jury.

Les journalistes de Radio-Canada ont récolté au total cinq prix, dont ceux des catégories Sciences et environnement, et Locale et régionale. Ses journalistes Sylvie Fournier et Judith Plamondon ont partagé le prix de la catégorie Enquête avec le duo du Devoir composé de Marie-Michèle Sioui et Jessica Nadeau.

Autre tandem du Devoir, Améli Pineda et Magdaline Boutros – consacrées Journalistes de l’année au Concours canadien de journalisme – ont été couronnées dans la catégorie Politique et Enjeux de Société. Le prix de la catégorie Opinion a quant à lui été remis à Mylène Moisan, du Soleil, et celui de la catégorie Grand reportage à Fabrice de Pierrebourg. Enfin, Catherine Dubé, de Châtelaine, est sortie gagnante de la catégorie Faits divers et affaires criminelles.