(Manille) Huit personnes, dont six enfants, sont décédées dans un incendie qui a ravagé lundi un quartier pauvre de Manille, la capitale des Philippines, ont annoncé mardi les pompiers.  

Publié le 2 mai
Agence France-Presse

Trois autres personnes ont été blessées dans cet incendie qui s’est déclaré vers 5 h (21 heures GMT) au deuxième étage d’une maison située dans un bidonville surpeuplé situé dans le vaste campus de l’Université des Philippines.  

Les pompiers ont mis près de deux heures pour éteindre le feu qui détruit 80 maisons, a déclaré Greg Bichayda, officier supérieur des pompiers.   

Une enquête a été ouverte afin de connaître l’origine de cet incendie.  

En raison de la rapide propagation du feu, les personnes se sont retrouvées prises au piège à l’intérieur de leurs habitations, construites en matériaux légers, a précisé M. Bichayda.  

L’âge des victimes n’est pas encore connu, mais il a précisé que six d’entre elles étaient mineures.   

« Notre caserne était située à proximité, mais ils n’ont pas pu nous appeler immédiatement », a ajouté l’officier.  

Plus de 13 millions de personnes vivent dans la capitale philippine densément peuplée, dont des dizaines de milliers dans des bidonvilles surpeuplés où les incendies sont fréquents.  

De nombreux habitants ont fui la pauvreté des zones rurales pour vivre à Manille dans l’espoir de trouver un emploi.