La Presse publie son bilan annuel, qui fait le point sur ses finances, ainsi que son Rapport de réalisations, qui revient sur ses grands projets de l’année.

Publié le 29 janvier

Malgré le contexte pandémique difficile, nous sommes heureux d'annoncer que La Presse a atteint cette année des résultats impressionnants. En 2021, elle prévoit enregistrer un bénéfice net de 14 millions de dollars et termine l’année avec une encaisse de 35 millions de dollars. Ces résultats positifs lui permettent d’entamer une autre étape de son histoire en créant un fonds de réserve pour assurer la continuité à long terme de son essentielle mission.

Ainsi, une partie de cette somme et de nos surplus futurs seront placés pour cumuler un fonds suffisamment important pour traverser une éventuelle récession économique. Il s’agit d’un investissement de départ substantiel, mais insuffisant pour assurer la pérennité de notre institution. L’historique dans le milieu des médias démontre que les impacts d’une récession pourraient entraîner une chute de 15 à 25 % de nos revenus publicitaires sur une période de trois à quatre ans, selon l’ampleur de la crise.

Rappelons que La Presse vole aujourd’hui de ses propres ailes, dans une industrie en profonde mutation et dans un environnent compétitif dominé par les géants du web comme Google, Amazon et Facebook, ainsi que de grands acteurs intégrés milliardaires tels Rogers, Bell et Québecor. Elle doit, en tant qu’entreprise responsable, sans actionnaire, mettre en place et faire croître ce fonds pour assurer la poursuite de ses activités sans être mise à risque par les fluctuations économiques. Cette stratégie est semblable à celle d’autres médias dans le monde, comme The Guardian, qui cumule aujourd’hui un fonds considérable de près de 1 milliard de livres sterling (1,7 milliard de dollars), qui lui permet de réinvestir dans son contenu, de décupler son impact dans la société et d’assurer son avenir.

Depuis le début de notre démarche philanthropique, nous avons pris l’engagement auprès de nos contributeurs que l’argent que nous recevons de leur part serve entièrement à soutenir notre mission d’offrir une information de qualité, gratuite et accessible à tous.

En mettant sur pied notre fonds de réserve, nous souhaitons nous assurer que cette mission demeure pérenne.

Le résultat financier positif actuel est dû à notre développement de produits publicitaires novateurs, à un appui essentiel de nos donateurs engagés, mais également à une gestion responsable de nos dépenses. La Presse a par ailleurs bénéficié de programmes gouvernementaux accessibles à l’ensemble des joueurs de l’industrie, dont des crédits d’impôt sur la masse salariale rédactionnelle. Ces programmes universels et normés, dont les plus importants ont été mis en place par le gouvernement du Québec, ont permis à La Presse d’achever sa transformation et de développer des outils qui nous permettent aujourd’hui d’avoir des revenus en forte croissance. La volonté du gouvernement fédéral d’adopter un projet de loi inspiré de la législation australienne, obligeant les géants de la technologie à payer des redevances à leur juste valeur aux médias d’information pour leur contenu d’actualité distribué sur leur plateforme, représente également un appui non négligeable pour l’ensemble de l’industrie.

Des revenus publicitaires en hausse

Grâce aux stratégies mises en place, nous avons obtenu une croissance exceptionnelle de nos revenus publicitaires. En 2021 seulement, nous avons enregistré une hausse de 33 % de nos revenus hors investissements publicitaires liés à la COVID-19, soit un taux qui se rapproche de celui annoncé par les géants numériques américains. Cette bonne performance nous classe aujourd’hui parmi les plus importants acteurs du marché numérique dans les médias au Canada.

En 2021, 40 % de nos revenus publicitaires ont été générés grâce à des produits qui n’existaient pas il y a à peine quatre ans. Il s’agit d’un témoignage du leadership dont fait preuve La Presse en offrant aux annonceurs des produits qui répondent à leurs besoins.

Ces résultats montrent que la stratégie d’abandonner le papier pour prendre un virage 100 % numérique était pour nous la bonne, et que notre modèle d’affaires fonctionne.

Nous tenons à remercier ceux qui font le choix d’investir dans les médias d’ici. Leur confiance à l’égard de notre marque et de la rigueur de notre média d’information représente pour nous un indispensable symbole d’engagement. Nous vous assurons que nos équipes travaillent constamment pour améliorer votre expérience, tant comme annonceurs que comme lecteurs, dans un contexte où la publicité compose, encore aujourd’hui, la grande majorité de nos revenus.

La générosité de nos lecteurs

Entièrement indépendante, La Presse est maintenant une organisation journalistique enregistrée (OJE), ce qui lui permet de remettre des reçus fiscaux en échange des dons de ses lecteurs. Ce statut implique des obligations légales selon lesquelles l’ensemble de ses activités doivent être consacrées à sa mission journalistique et donne également l’assurance que les profits sont entièrement réinvestis dans l’organisme.

Depuis janvier 2019, près de 65 000 lecteurs et grands donateurs ont décidé de nous soutenir pour des dons totalisant près de 14 millions de dollars.

C’est un signe que notre mission fédère et que la communauté de lecteurs engagés de La Presse tient à soutenir de façon proactive une institution qu’elle chérit et qui est importante à ses yeux.

Cette année seulement, vos généreuses contributions nous ont permis d’amasser 5,6 millions de dollars. Nous tenons à remercier tous ceux qui assurent, par leurs dons, le maintien et le développement de notre média d’information, tout en permettant à l’ensemble de la population d’avoir accès à une information de qualité, quels que soient les moyens financiers de chacun. Votre appui est primordial pour nous permettre de planifier l’avenir.

Consultez la liste de nos donateurs en 2021

Des choix responsables

La Presse est une entreprise qui s’est complètement transformée au cours des 10 dernières années. Nous avons mis en place un modèle qui a pour objectif d’assurer notre stabilité et notre développement dans une industrie en constante évolution.

Notre transformation nous a amenés à faire des choix stratégiques et à mettre en place des politiques pour assurer une saine gouvernance de nos activités et de notre organisation. Elle nous a également amenés à laisser tomber certains secteurs d’activité pour nous concentrer sur notre mission d’information. Ainsi, l’ensemble des rôles et responsabilités des équipes en place ont été repensés et remaniés. Dans la même veine, nous avons revu la rémunération pour l’ensemble des rôles afin qu’elle reflète notre réalité comme entreprise évoluant dans une structure à but non lucratif.

Cette politique de rémunération, basée sur les médianes comparables du marché au Canada pour des postes similaires, s'applique à nos employés syndiqués, non syndiqués ainsi qu’aux cadres, y compris ceux de la haute direction.

Cette politique assure des dépenses salariales raisonnables en comparaison d’autres acteurs d’ici et d’ailleurs, tout en nous permettant d’être un employeur compétitif et de maintenir en place la plus grande salle de rédaction pour un quotidien francophone en Amérique.

Ensemble, on fait vivre l’info

À travers nos années de transformation, nous avons toujours été guidés par la volonté de protéger la mission qui incarne notre raison d’être. Mission qui est d’ailleurs plus essentielle que jamais : offrir une information de qualité, gratuite pour tous. Nous croyons fermement que l’information est un bien public qui doit être accessible à toute la population. Il est dans notre mandat de permettre au plus grand nombre de suivre l’actualité et de débattre des enjeux de notre société.

Grâce aux dons de ses lecteurs et grands donateurs, La Presse a pu réinvestir dans son contenu journalistique en 2021, pour vous en donner plus encore.

Nous avons entre autres ajouté de nouvelles signatures à nos textes, notamment celles de Michel C. Auger et Marie-France Bazzo dans la section Débats, de Marc-André Lemieux et Rose-Aimée Automne T. Morin dans les sections Arts et être de même qu’Inspiration, d’Hugo Joncas aux Affaires ainsi que de Charles Lecavalier et Mylène Crête comme journalistes politiques à Québec et à Ottawa. Vos dons nous ont également permis de lancer une nouvelle section, Contexte, qui rallie chaque semaine en moyenne plus de 200 000 lecteurs.

Nous avons décuplé le nombre de dossiers de fond au cours de l’année et pu permettre à notre équipe de journalistes chevronnés de déterrer les vérités, de multiplier les sources, les entrevues, les vérifications, pour vous offrir de grandes enquêtes qui contribuent à faire bouger les choses et faire évoluer la société.

Nous avons également fait une plus grande place à nos lecteurs en leur donnant la parole, suscitant ainsi un débat pertinent, sain et constructif. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous envoyer des textes d’opinion. En 2021 seulement, nous avons reçu près de 130 000 lettres d’opinion pour notre section Débats, signe de la vitalité de la tribune qu’offre La Presse à ses lecteurs. Signe également que nous demeurons un média d’impact toujours aussi pertinent pour atteindre le plus vaste public.

Votre engagement et vos dons nous témoignent votre amour pour notre organisation et votre intérêt à participer à l’échange d’idées et à une saine démocratie.

Si nous avons aujourd’hui confiance en notre modèle, c’est parce que nous comptons sur la poursuite de votre engagement. La preuve est faite : votre soutien à la mission de La Presse est plus primordial que jamais.

Parce que, ensemble, on fait vivre l’info.