(Ottawa) Le Canada déconseille à sa population d’éviter les voyages non essentiels en Ukraine à cause des tensions provoquées par le renforcement militaire russe à proximité de la frontière de ce pays.

Publié le 16 janvier
La Presse Canadienne

La modification survient au moment où s’accroissent les craintes d’une invasion russe.

Selon le gouvernement fédéral, la présente militaire russe s’est accrue depuis l’automne. Il conseille aux Canadiens se trouvant dans la région d’envisager de la quitter si leur présence n’y est pas nécessaire, car la situation pourrait se détériorer.

« L’action militaire russe en Ukraine pourrait perturber les déplacements et les services dans l’ensemble du pays. Elle pourrait également avoir de graves répercussions sur la capacité de l’ambassade à fournir des services consulaires », peut-on lire dans l’avis publié sur le site d’Affaires mondiales Canada.

La ministre des Affaires étrangères Mélanie Joly doit s’envoler dimanche pour Kiev pour y discuter de la situation avec le premier ministre Denys Chmyhal et la vice-première ministre Olga Stefanichyna.

Elle doit aussi visiter les quelque 200 militaires canadiens en mission de formation auprès des forces de sécurité ukrainiennes.

Le cabinet de la ministre a indiqué que l’objectif du voyage est de réaffirmer le soutien inébranlable du Canada à la souveraineté de l’Ukraine et à son intégrité territoriale.