Au-delà de la réélection de Valérie Plante, la fin de la campagne électorale montréalaise marque aussi l’entrée en scène de nombreux nouveaux visages à l’hôtel de ville. La Presse vous présente 10 de ces nouvelles personnalités, dont certaines pourraient rapidement prendre du galon.

Publié le 10 nov. 2021
Henri Ouellette-Vézina
Henri Ouellette-Vézina La Presse

Laurence Parent, Projet Montréal

PHOTO PHILIPPE BOIVIN, ARCHIVES COLLABORATION SPÉCIALE

Laurence Parent (à droite), conseillère du district De Lorimier

Connue pour son implication dans la défense des droits des personnes handicapées à Montréal, Laurence Parent fait son entrée sur la scène municipale de manière fracassante, en récoltant plus de 80 % des votes dans le district De Lorimier, dans Le Plateau-Mont-Royal, détenu à 100 % par Projet Montréal. Mme Parent siégeait également au conseil d’administration de la STM depuis quatre ans, en plus de militer auprès des instances municipales pour une plus grande accessibilité universelle.

Serge Sasseville, Ensemble Montréal

PHOTO FRANÇOIS ROY, ARCHIVES LA PRESSE

Serge Sasseville (à gauche), conseiller dans le district Peter-McGill

L’ancien vice-président aux affaires corporatives et institutionnelles de Québecor Serge Sasseville a réussi son pari dans le district Peter-McGill, en l’emportant par 164 voix contre le candidat de Projet Montréal Daniel Tran, gestionnaire dans le réseau de la santé. M. Sasseville, qui en sera à ses premiers pas en politique, devra toutefois composer avec un conseil d’arrondissement provenant à majorité de Projet Montréal, dans un arrondissement dirigé de facto par la mairesse Valérie Plante.

Gracia Kasoki Katahwa, Projet Montréal

PHOTO PHILIPPE BOIVIN, ARCHIVES LA PRESSE

Gracia Kasoki Katahwa, mairesse de Côte-des-Neiges–Notre-Dame-de-Grâce

Infirmière de profession, la nouvelle mairesse de Côte-des-Neiges–Notre-Dame-de-Grâce, Gracia Kasoki Katahwa, fait son entrée sur la scène politique après un long suspense. Dans cet arrondissement – le plus populeux de l’île –, l’ex-chef de l’opposition Lionel Perez a été en avance pendant un bon moment, avant de voir Mme Kasoki Katahwa prendre l’avance pour de bon, vers la fin du dépouillement. Elle l’a finalement emporté par 177 voix, devenant ainsi la première mairesse noire de Montréal. Un dépouillement judiciaire n’est toutefois pas exclu dans les prochains jours.

Laurent Desbois, Ensemble Montréal

PHOTO TIRÉE DU SITE D’ENSEMBLE MONTRÉAL

Laurent Desbois, maire d’Outremont

L’économiste Laurent Desbois, qui a plus de 10 ans d’expérience à la Caisse de dépôt, est aussi parvenu à déloger le maire sortant Philippe Tomlinson à la mairie d’Outremont. Il était à l’origine membre du parti local Citoyens d’Outremont, mais celui-ci s’est allié à l’équipe Coderre en juin. Un dépouillage judiciaire n’est toutefois pas exclu dans l’arrondissement non plus, M. Desbois n’ayant gagné que par une vingtaine de votes. Il conservera la majorité, mais deux conseillers de Projet Montréal restent en poste.

Daphney Colin, Projet Montréal

PHOTO HUGO-SÉBASTIEN AUBERT, ARCHIVES LA PRESSE

Daphney Colin, conseillère d’arrondissement du district La Pointe-aux-Prairies

Plus à l’est, dans le district La Pointe-aux-Prairies, l’avocate Daphney Colin est parvenue à se tailler un poste de conseillère d’arrondissement, en l’emportant par un peu plus de 120 voix sur son plus proche rival, l’infirmier Patrick Laliberté, d’Ensemble Montréal. Impliquée avec le parti de la mairesse Plante depuis quelques années, notamment à titre de soutien aux élus, Mme Colin en est toutefois à ses premiers pas en politique active. Avec Gracia Kasoki Katahwa et d’autres, elle fait par ailleurs partie d’un groupe de nombreuses femmes noires qui ont été élues dans le Grand Montréal.

Vana Nazarian, Ensemble Montréal

PHOTO TIRÉE DU SITE D’ENSEMBLE MONTRÉAL

Vana Nazarian, conseillère dans le district Côte-de-Liesse, à Saint-Laurent

Engagée depuis une décennie dans la sphère politique – surtout auprès de cabinets provinciaux et municipaux –, Vana Nazarian menait aussi pour la première fois une campagne avec son nom sur le bulletin. Elle fait son entrée au conseil municipal comme conseillère dans le district Côte-de-Liesse, à Saint-Laurent, après l’avoir aisément emporté par plus de 2700 voix. Sur les réseaux sociaux, la jeune femme dans la trentaine a révélé « entamer cette grande aventure dans des circonstances des plus inattendues », elle qui a accouché jeudi dernier, à deux jours du vote.

Julie Roy, Projet Montréal

PHOTO DAVID BOILY, ARCHIVES LA PRESSE

Julie Roy (à gauche), conseillère dans Saint-Sulpice

Celle qui était jusqu’ici responsable de la mobilisation pour la Fondation David Suzuki, Julie Roy, a causé une certaine surprise dimanche en l’emportant par plus de 500 voix contre le conseiller sortant dans Saint-Sulpice, Hadrien Parizeau. Passée par Oxfam-Québec et Greenpeace, Mme Roy est également coauteure du livre écologiste Demain, le Québec, publié aux Éditions La Presse en 2018, avec Karel Mayrand, Louise Hénault-Éthier et Diego Creimer. Pour ses débuts, la jeune femme aura les coudées franches, avec un conseil d’arrondissement à forte majorité pour Projet Montréal.

Stéphanie Valenzuela, Ensemble Montréal

PHOTO MARTIN TREMBLAY, ARCHIVES LA PRESSE

Stéphanie Valenzuela, conseillère dans le district Darlington, dans Côte-des-Neiges–Notre-Dame-de-Grâce

Décrite comme une « Philippine-Canadienne de première génération », la directrice des communications de la Société du patrimoine philippin de Montréal, Stéphanie Valenzuela, est quant à elle parvenue à remporter par 1600 voix le district Darlington, dans Côte-des-Neiges–Notre-Dame-de-Grâce, qui appartenait jusqu’ici au chef de l’opposition Lionel Perez, qui a été défait à la mairie par Gracia Kasoki Katahwa. Mme Valenzuela n’aura toutefois qu’un seul allié venant aussi d’être élu dans l’arrondissement : Sonny Moroz, un ancien proche collaborateur du député fédéral de Mont-Royal, Anthony Housefather.

Vicki Grondin, Projet Montréal

PHOTO TIRÉE DU SITE DE PROJET MONTRÉAL

Vicki Grondin, conseillère à Lachine

À Lachine, l’ex-porte-parole du collectif Réclame ta rive Vicki Grondin l’a emporté dimanche par près de 2000 voix. Sur la scène publique, Mme Grondin s’est fait connaître par son implication dans le dossier de la marina, que Projet Montréal veut transformer en un nouveau parc sur le lac Saint-Louis, pour rendre les berges plus accessibles, un projet que son groupe soutenait. À la mairie de l’arrondissement, son adversaire Josée Côté, qui était la porte-parole de l’Association des plaisanciers, n’est pas parvenue à déloger la mairesse sortante Maja Vodanovic, de Projet Montréal.

Alba Ramos, Ensemble Montréal

PHOTO TIRÉE DU SITE D’ENSEMBLE MONTRÉAL

Alba Ramos, conseillère dans le district Louis-Riel, dans Mercier–Hochelaga-Maisonneuve

Dans Mercier–Hochelaga-Maisonneuve, le district Louis-Riel, qui était jusqu’ici occupé par Karine Boivin-Roy, défaite à la mairie de l’arrondissement, sera maintenant représenté par l’avocate en droit de l’immigration Alba Stella Zúñiga Ramos, originaire de la Colombie. Méconnue du grand public, Mme Ramos est néanmoins engagée avec le parti depuis quelque temps déjà, ayant notamment été attachée politique et agente de liaison pour les élus dans le dernier mandat.