Avec des températures au-dessus des normales depuis quelques jours, des organismes communautaires s’inquiètent pour les personnes sans-abri. Ils demandent à la Ville, aux résidants et aux commerçants d’être indulgents et de leur offrir eau et points de fraîcheur, lorsque cela est possible.

Florence Morin-Martel
Florence Morin-Martel La Presse

« Quelques minutes à l’intérieur peuvent vraiment faire une différence », souligne Émilie Fortier, directrice des services du campus Saint-Laurent de la Mission Old Brewery. Avec la chaleur accablante des derniers jours, les personnes âgées et celles qui consomment sont en proie aux détresses respiratoire et cardiaque.

Devant le temps chaud qui enveloppe la ville, la Mission Old Brewery et des organismes partenaires sont aux aguets pour les jours à venir. « C’est comme une tempête, précise Émilie Fortier. Souvent, les gens ont peur de l’hiver. Mais en réalité, l’impact des chaleurs est plus grand que le froid sur certains de nos usagers. » En plus des effets physiques, les temps chauds sont rudes pour le vivre-ensemble, précise cette dernière.

Jusqu’à vendredi, un avertissement de chaleur est émis pour la région métropolitaine. Les journées atteindront des valeurs d’humidex de 40. Pas de répit lors des nuits, qui « resteront chaudes et inconfortables avec des minimums près de 20 degrés Celsius », selon Environnement Canada.

Les prochaines semaines seront similaires, note Steven Fliffeder, météorologue à la sensibilisation aux alertes d’Environnement Canada. Si les chaleurs du début de l’été étaient dues au dôme de chaleur de l’Ouest canadien, celles du moment arrivent plutôt des États-Unis, explique ce dernier.

Deux fois plus de coups de chaleur

Dans la dernière semaine, les paramédicaux d’Urgences-santé ont répondu à 14 appels pour des coups de chaleur, rapporte le porte-parole de l’organisme, Stéphane Smith. Ce nombre est deux fois plus élevé que la moyenne répertoriée depuis juin, qui se chiffre à sept par semaine.

Stéphane Smith rappelle les conseils d’usage pour éviter les incidents. « Se réhydrater et éviter les activités physiques intenses, énumère-t-il. Aussi, faire attention à la consommation d’alcool. Ça ne fait pas de bons effets avec la chaleur. »

Le mois avait pourtant débuté avec un temps plus frais que la normale, rappelle Steven Fliffeder. Les Montréalais pourront toutefois souffler durant la dernière semaine d’août, qui s’annonce un peu plus fraîche.