Des centaines de personnes se sont rassemblées dans le secteur de Parc-Extension à Montréal, vendredi soir, en mémoire de la famille victime d’une attaque antimusulmane à London, en Ontario. La présence du ministre Benoit Charette a cependant suscité le mécontentement de participants.

Coralie Laplante
Coralie Laplante La Presse

C’est sous les huées qu’est arrivé le ministre responsable de la Lutte contre le racisme. Lors de son discours, les paroles de Benoit Charette ont été couvertes par des cris de colère et des applaudissements de la foule.

« Chers amis, nous pouvons avoir certains points de divergences, mais n’oublions pas pourquoi nous sommes ici », a déclaré M. Charette lors de son discours, n’empêchant pas la grogne de se faire sentir tout au long de son allocution.

PHOTO ANDREJ IVANOV, REUTERS

Le ministre responsable de la Lutte contre le racisme, Benoit Charette

« Le ministre a été à cet évènement par solidarité envers la communauté musulmane, mais surtout pour supporter la famille qui a été décimée par l’attaque de violence à London », a toutefois affirmé l’attaché de presse du ministre Charette.

Des personnes de la foule brandissaient des pancartes affichant des messages contre la Loi 21. Le débat sur Loi sur la laïcité de l’État a resurgi alors que des commentateurs de certains médias canadiens ont effectué des liens entre cette dernière et l’attaque de London.

Le Forum Musulman Canadien (FMC) a organisé la veillée à laquelle de nombreux membres de la sphère politique se sont présentés.

Le groupe invite les autorités « à prendre, une fois pour toutes, une position ferme contre les crimes haineux, l’islamophobie et les actes de terrorisme contre [les] communautés musulmanes », selon ce qu’a écrit FMC sur la page Facebook de l’évènement.

Une veillée a également eu lieu devant l’Espace du mémorial de la grande mosquée de Québec. La communauté musulmane de la capitale de la province s’est réunie pour dénoncer la haine, quatre ans après l’attentat à la mosquée de Québec.

Un homme de 20 ans, Nathaniel Veltman, aurait délibérément enlevé la vie à quatre membres d’une famille de confession musulmane en fonçant sur eux au volant de sa camionnette. Talat Afzaal, son fils Salman Afzaal, la conjointe de M. Afzaal, Madiha Salman, et leur fille Yumna Afzaal sont morts des suites de l’impact.

Le fils de neuf ans de Madiha Salman et de Salman Afzaal est le seul survivant de cette attaque, survenue alors que la famille marchait dans les rues de London.

Avec La Presse Canadienne