(Québec) Après des débordements récents dans un parc de son centre-ville, la Ville de Québec a décidé de limiter la consommation d’alcool en plein air. Il sera désormais interdit de trinquer dans les parcs de la capitale après 20 h.

Gabriel Béland
Gabriel Béland La Presse

Pour la fin du couvre-feu, vendredi soir, des groupes de jeunes s’étaient rassemblés au parc Victoria, où a eu lieu une attaque à l’arme blanche. La police a dû fermer et faire évacuer le parc. Un véhicule patrouille a été vandalisé. Le sol a été tapissé de détritus.

« On ne peut pas permettre que des groupes foutent le bordel dans les parcs de Québec », a lancé le maire de Québec, Régis Labeaume.

Celui-ci a dit « comprendre les jeunes » qui ont été éprouvés par de longs mois de confinement. Mais selon lui, les choses ont « dégénéré ». Le maire Labeaume veut être prudent dans un contexte où la transmission communautaire du virus a toujours lieu à Québec.

La consommation d’alcool était entièrement interdite à Québec avant l’été 2020. Mais le maire Labeaume avait décidé de la permettre, il y a un an. La règle en place ressemblait à celle de Montréal : permission de boire dans 41 parcs de la capitale jusqu’à 23 h, en compagnie d’un repas.

La limite de 20 h pourrait être temporaire, a assuré le maire. « Si le calme revient, nous serons disposés à revenir à la formule originale », dit-il. « Tout le monde n’a pas une cour chez eux. Et à un moment il faut leur permettre de profiter des parcs de la ville. »