Dix jours après la reprise des recherches pour retrouver Dylan Auger et Antoine Paquin, ces deux pêcheurs disparus sur le lac des Deux Montagnes à la mi-novembre, la Sûreté du Québec a annoncé mardi avoir localisé le corps du premier des deux jeunes hommes, à Laval.

Henri Ouellette-Vézina Henri Ouellette-Vézina
La Presse

« Le corps a été retrouvé à plus de 50 kilomètres d’où il avait été vu pour la dernière fois, au barrage d’Hydro-Québec près de l’autoroute 19, à Laval. Des vérifications ont été faites, et tout indique qu’il s’agit de Dylan Auger », a confirmé le sergent de la Sûreté du Québec, Marc Tessier.

Une autopsie devrait être pratiquée sur la dépouille au courant de la journée de mardi ou de mercredi. M. Tessier affirme que d’autres fouilles ont eu lieu en hélicoptère mardi afin de localiser Antoine Paquin, mais celles-ci se sont avérées infructueuses. « Pour le moment, on est toujours à évaluer si d’autres recherches vont être faites mercredi », précise le porte-parole à ce sujet.

Joint par La Presse, la mère de Dylan Auger, Judith Besner, a salué les efforts des autorités. « On a été cinq mois à tirer un élastique et il vient de nous péter dans le dos, relate-t-elle, non sans émotions. Voir la police arriver chez toi avec l’enquêteur, qui t’annonce qu’on l’a retrouvé, mais pas Antoine, c’est très difficile. »

Le fait d’avoir sa dépouille fait qu’on va pouvoir faire des procédures. C’est le temps qui va faire en sorte qu’on va guérir un petit peu. La Douleur va rester, mais on va apprendre à vivre avec.

Judith Besner, mère de Dylan Auger

Encore un à trouver

Le père d’Antoine Paquin, Christian Paquin, a aussi applaudi l’avancée des recherches, en disant espérer de tout cœur que son fils soit aussi retrouvé. « Je suis content qu’on ait retrouvé Dylan. Au moins, on en a un des deux, et ça donne espoir qu’on puisse retrouver Antoine dans pas longtemps, dit-il au bout du fil. On demande aux riverains de Laval, de Montréal et près de la rivière des Mille-Îles de garder un œil ouvert. »

« C’est vaste théoriquement », insiste-t-il toutefois, en précisant que rien ne garantit que le corps d’Antoine ait pris « le même chemin » ou se trouve dans les mêmes environs. « De notre côté, on est encore en attente de la SQ, mais on ne va rien lâcher. C’est certain qu’on va continuer », assure aussi le père de famille qui, comme Judith Besner, est mobilisé sur le terrain depuis le début.

Samedi dernier, des dizaines de bénévoles s’étaient rassemblés pour retrouver les deux jeunes hommes. Tout près d’une vingtaine d’embarcations étaient à l’œuvre, dont une de la Sûreté du Québec.

Dylan Auger et Antoine Paquin sont disparus depuis la mi-novembre. Le duo avait voulu effectuer une dernière sortie sur le lac avant de remiser la chaloupe pour l’hiver, mais la météo est venue gâcher leur ultime partie de pêche. Les deux jeunes hommes sont amis depuis leur première année de secondaire à l’école Armand-Corbeil de Terrebonne, où ils jouaient au football ensemble dans le programme sport-études. Antoine travaillait pour son père dans le domaine de la construction et Dylan était sur le point d’obtenir son diplôme en soins infirmiers.