Un épisode de « froid extrême » est observé samedi matin dans la région de l’Abitibi-Témiscamingue, où les températures ressenties oscillent jusqu’à -40 degrés Celsius. Ce refroidissement éolien se fait aussi sentir à Montréal et à Québec, mais le mercure devrait remonter au courant de l’après-midi.

Publié le 13 févr. 2021
Henri Ouellette-Vézina
Henri Ouellette-Vézina La Presse

« Le froid extrême affecte tout le monde. Habillez-vous chaudement. Portez plusieurs couches de vêtement, afin de pouvoir en retirer si vous avez trop chaud. La couche extérieure devrait être étanche au vent », a prévenu Environnement Canada, dans une alerte spéciale publiée samedi matin.

Rappelons que ce type d’avertissement spécial est en général émis lorsque le refroidissement éolien ou les températures très froides « présentent un danger élevé pour la santé ». « Si la peau est exposée plusieurs minutes consécutives à ces valeurs-là, le risque d’hypothermie ou d’engelures est bien réel », explique à ce sujet le météorologue de l’agence fédérale, Antoine Petit.

Le spécialiste rappelle néanmoins que les températures devraient remonter dès le début de l’après-midi, pour atteindre les -25 degrés.

« Ça fait quand même trois ou quatre matins qu’on observe des températures très basses en Abitibi, mais ça tire à sa fin. Le système va faire place à un creux dépressionnaire, donc on peut s’attendre à des températures plus élevées à partir de la semaine prochaine », dit M. Petit.

D’ailleurs, les municipalités du Grand Montréal n’échappent pas à cet épisode de froid ; on y prévoit un minimum d’environ -23 degrés et jusqu’à -30 au ressenti, en avant-midi samedi. Cela en fait « la matinée la plus froide de la saison jusqu’ici », selon Environnement Canada. La dernière marque avait été établie le 31 janvier dernier, avec -21,5 degrés, dans la métropole.

On attend également de basses températures à Québec, avec des températures ressenties de -26 en matinée. À l’échelle de la province, le mercure oscillera entre -25 et -15 pendant toute la journée.