Une femme parodiée dans un segment de l’émission spéciale de fin d’année d’Infoman et son ami ont menacé l’animateur Jean-René Dufort, vendredi. Dans une vidéo diffusée sur les réseaux sociaux, ils affirmaient réserver « une petite surprise » à l’animateur.

Antoine Trussart Antoine Trussart
La Presse

« Je te le dis, mon Jean-René, tu vas la trouver moins drôle dans pas long, dit Terry Fournier dans la vidéo. [Il] se pense ben comique, mais on lui réserve une petite surprise ! »

M. Fournier a mis la vidéo en ligne sur sa page Facebook peu de temps après la diffusion de l’émission. Lui et Nadya Letang, deux résidants de Gatineau, y affirment vouloir « envoyer plein d’amour » à l’animateur, tout en le traitant de « trou de cul » au passage.

Joint via Facebook, M. Fournier se défend d’avoir proféré des menaces à l’endroit de Jean-René Dufort dans la vidéo tournée avec Nadya Letang. « On n’a jamais menacé de violence, on est du monde pacifique », a-t-il précisé. « C’est les papiers qu’il va recevoir bientôt, la surprise, rien de plus », continue-t-il, en précisant que Mme Letang comptait intenter une poursuite en diffamation contre l’animateur.

Dans un segment de l’émission Infoman du 31 décembre, une vidéo où Mme Letang se décrit comme une « guerrière de lumière » est réinterprétée en lip sync battle par la comédienne Anne Dorval. La vidéo apparaît à la fin d’une séquence où on parle du phénomène des complotistes.

CAPTURE D’ÉCRAN TIRÉE DE TOU.TV

Anne Dorval a réinterprétée en lip sync battle une vidéo de Nadya Letang.

Mme Letang dit avoir pleuré quand elle a vu le segment d’Infoman qui reprend sa vidéo de l’été dernier.

Ils ont mis une partie de la vidéo qui pouvait totalement me faire avoir l’air incohérente. C’était une attaque gratuite.

Nadya Letang

Elle veut intenter une poursuite contre M. Dufort ainsi que contre Olivier Primeau, qui gère un site web qui a diffusé une de ses vidéos et qui « est responsable de propager des mensonges à [son] sujet », selon elle.

Nadya Letang reconnaît avoir eu tort et avoir agi sous « le coup de l’émotion » au moment de publier la vidéo avec Terry Fournier. Elle se décrit comme une femme de cœur et affirme ne pas comprendre que sa « perception de la vie dérange autant les médias ».

« Les médias m’ont attaquée gratuitement et vont devoir [faire face aux conséquences] », conclut-elle.

Ni Radio-Canada ni Jean-René Dufort n’ont l’intention de porter plainte pour menaces à la suite de la diffusion de la vidéo, a indiqué Marc Pichette, porte-parole de Radio-Canada.

Dans le segment précédant celui où apparaît Mme Letang dans l’émission Infoman, Jean-René Dufort discute du phénomène des complotistes avec Régis Labeaume, maire de Québec. M. Labeaume, après avoir qualifié les complotistes de « morons », prédit qu’il recevra certainement des menaces de mort dès le lendemain de la diffusion de l’émission.