(Toronto) Le gouvernement ontarien s’engage à aider les garderies en couvrant les coûts de fonctionnement et en renonçant aux frais des permis afin d’éviter leur fermeture définitive pendant la crise de la COVID-19.

Salmaan Farooqui
La Presse canadienne

Le ministre de l’Éducation de l’Ontario, Stephen Lecce, a dit samedi que les fonds seront accordés au cas par cas. Aucun montant fixe n’a été déterminé pour cette mesure.

M. Lecce a ajouté que le financement sera assuré pendant plusieurs mois afin que les garderies soient en mesure de fournir leurs services aux parents lorsque l’économie redeviendra à la normale.

« Nous voulons nous assurer que les gens travaillent, nous voulons nous assurer que les parents sont soutenus, nous voulons nous assurer que vos enfants sont en sécurité, a-t-il déclaré. C’est tellement important de ramener les parents et les familles sur le marché du travail. »

Les propriétaires de garderie réclament une forme de soutien depuis avril.

Le gouvernement ontarien avait ordonné la fermeture de la plupart des établissements en raison de la pandémie et leur avait interdit de percevoir des frais auprès des parents s’ils ne fournissaient pas de services.

Certaines installations ont été autorisées à rester ouvertes pour fournir des services de garde d’enfants aux travailleurs de première ligne.

M. Lecce a exhorté les fournisseurs de services de garde d’enfants à demander également le programme de subventions salariales du gouvernement fédéral, qui est également soutenu par le gouvernement provincial.

L’annonce de samedi prévoyait également que les frais seraient annulés pour les demandes de permis, les renouvellements et les révisions.

« Ces mesures font partie de notre plan visant à réduire le fardeau réglementaire et le fardeau administratif à un moment où je sais que les administrateurs veulent passer moins de temps sur papier et se concentrer sur la viabilité de leur entreprise », a déclaré Lecce.

L’Ontario a signalé samedi 346 nouveaux cas de COVID-19 et 59 décès supplémentaires liés au virus.

Il y a maintenant un total de 19 944 cas de COVID-19 dans la province et 1599 décès.

Le taux de croissance dans les cas par rapport à vendredi n’était que de 1,8 %, le plus bas depuis mars.

Le nombre de personnes hospitalisées sous respirateurs et en soins intensifs a également diminué par rapport aux données dévoilées vendredi.