(Toronto) Les nouvelles sont encourageantes pour une personne, parmi les Canadiens rapatriés d’un bateau de croisière au Japon, qui ne se sentait pas bien à son arrivée au pays.

La Presse canadienne

Cette personne a subi un test pour déterminer s’il avait contracté le nouveau coronavirus COVID-19. Ce test s’est avéré négatif.

Cette personne, dont on ignore l’identité, faisait partie d’un groupe de 129 Canadiens qui sont rentrés au pays vendredi à bord d’un avion nolisé par le gouvernement fédéral après des semaines de confinement dans leur cabine à bord du Diamond Princess, au Japon.

Le groupe a entamé une autre période de mise en quarantaine, pour deux semaines, cette fois au Centre Nav à Cornwall, où chaque personne est en isolement et sous surveillance.

L’Agence de la santé publique du Canada a confirmé qu’une personne du groupe n’allait pas bien après son arrivée au Canada. Celle-ci a immédiatement subi un nouveau test dont le résultat est négatif.

En fin d’après-midi, l’administratrice en chef de la santé publique du Canada, la Dre Teresa Tam, a indiqué sur Twitter qu’il n’y avait pour le moment aucun cas positif parmi les Canadiens rapatriés en quarantaine à Cornwall.

« Ces personnes sont déjà en isolation, et nous sommes prêts à évaluer et à prendre en charge en toute sécurité toute personne dont le test de dépistage est positif », a-t-elle écrit.

Tous les passagers du Diamond Princess ont dû se soumettre à un test des autorités japonaises, pour détecter la présence du COVID-19, avant de pouvoir quitter le navire qui était amarré à Yokohama, depuis le début de février.

Ce bateau de croisière est devenu le plus grand foyer de contamination au nouveau coronavirus à l’extérieur de la Chine, où a pris naissance l’épidémie.