Après avoir annoncé une réouverture partielle de son service pour jeudi, VIA Rail revoit ses plans et annule ses trajets entre Montréal et Québec « jusqu’au vendredi 21 février en fin de journée » en raison du nouveau blocage ferroviaire à Saint-Lambert.

Raphael Pirro Raphael Pirro
La Presse

Sara Champagne Sara Champagne
La Presse

Parallèlement, Exo annule les déplacements de trains sur la ligne exo3 jusqu’à nouvel ordre.

« Exo informe ses clients qu’en raison de la présence de manifestants aux abords de la voie ferrée du CN, le service de trains de la ligne exo3 Mont-Saint-Hilaire est interrompu, et ce, pour une durée indéterminée », a fait savoir l’organisation par voie de communiqué.

PHOTO MARTIN CHAMBERLAND, LA PRESSE

Un groupe d’activistes occupe depuis mercredi le chemin de fer près de la gare de Saint-Lambert, en solidarité avec les peuples autochtones qui s’opposent au projet de gazoduc Coastal Gaslink qui traverse le territoire Wet’suwet’en dans le nord-est de la Colombie-Britannique.

Dans un communiqué, la manifestante Jessica Robert a expliqué que les manifestants n’allaient pas lever la barricade tant que la Gendarmerie royale du Canada ne bougerait pas du territoire autochtone.

PHOTO MARTIN CHAMBERLAND, LA PRESSE

« Nous bloquons les voies ferrées en solidarité avec les Wet’suwet’en, dont le territoire a été envahi par la GRC », a déclaré, par voie de communiqué, Jessica Robert, une manifestante présente à la barricade.

PHOTO MARTIN CHAMBERLAND, LA PRESSE

« Nous allons continuer à bloquer les rails jusqu’à ce que la GRC se retire des territoires des Wet’suwet’en », a averti Mme Robert.