La qualité de l’air se détériore en ce début de semaine pour plusieurs régions du Québec, frappées par un épisode de smog en matinée.

Mayssa Ferah Mayssa Ferah
La Presse

Dans les régions du Grand Montréal, Drummondville, Saint-Jérôme, Lanaudière, la Mauricie, Saint-Hyacinthe et Vaudreuil-Soulanges, les concentrations élevées de polluants présents dans l’air ont poussé Environnement Canada à émettre une alerte.

Cet épisode de smog persistera jusqu’à mercredi matin.

Il y a un peu plus d’une semaine, Montréal connaissait son pire épisode de smog depuis huit ans, rapportait un article publié dans La Presse.

Le smog affecte particulièrement les enfants asthmatiques, les personnes âgées et les personnes atteintes de maladies respiratoires ou cardiaques. Les activités physiques à l’extérieur sont donc à éviter pour ces personnes jusqu’à la levée de l’avertissement de smog.

Au Québec, le chauffage au bois est la principale source de particules fines qui contribue au smog l’hiver, rappelle Environnement Canada.

Rappelons qu’à Montréal, il est interdit d’utiliser un poêle ou un foyer au bois pendant les avertissements de smog.