Chantale Deschênes en 2004, Jaël Cantin à Mascouche, Astrid Declerk à Montréal et plus récemment, Marylène Lévesque ; toutes tuées par un homme, souvent un conjoint ou un ex-conjoint. Et il y en a plusieurs autres. « Ça suffit. Pas une de plus ! », dit le Regroupement des groupes de femmes de la Capitale-Nationale.

Le Soleil

Une veillée contre les féminicides est organisée le 30 janvier à 18 h, devant l’Assemblée nationale. La date marquera une semaine après le meurtre sordide de la jeune femme de 22 ans dans une chambre d’hôtel à Sainte-Foy. Marylène était originaire de Chicoutimi.

> Lisez la suite du texte sur le site web du Soleil