Une vidéo qui circule sur les réseaux sociaux semble montrer la mère d’une des victimes canadiennes de l’écrasement d’avion en Iran, supplier désespérément le gouvernement canadien de l’aider pour que les autorités iraniennes ne l’empêchent pas de récupérer le cadavre de son enfant et de l’enterrer selon la tradition.

Stéphane Blais
La Presse canadienne

Le ministre des Affaires étrangères François-Philippe Champagne a réagi à la vidéo, qualifiant les allégations de troublantes.

La vidéo a été envoyée sur Twitter au ministre des Affaires étrangères par l’activiste iranienne Masih Alinejad, qui vit aujourd’hui en exil aux États-Unis.

La vidéo semble avoir été filmée la nuit à partir de l’étage d’un bâtiment et montrerait des gens dans une rue d’une ville Iranienne non identifiée et peu éclairée.

On y entend une femme crier son désespoir, qui semble demander de l’aide aux passants dans la rue.

Selon la traduction que Masih Alinejad a faite, la femme implore l’aide du Canada.

« Ne laissez pas le sang de mon enfant être bafoué, aidez-moi, je suis une mère au cœur brisé, mon enfant n’était plus Iranien, il était Canadien. »

La détresse est facilement palpable dans la voix de cette dame qui crie que « personne ne peut prendre le sang de son enfant, seulement le gouvernement canadien ».

PHOTO FRED CHARTRAND, LA PRESSE CANADIENNE

François Philippe Champagne

« 170 personnes ont été tuées, ne laissez leur sang être bafoué », peut-on également entendre dans cette vidéo qui dure un peu plus d’une minute.

Selon les informations relayées sur Twitter par Masih Alinejad, les familles de trois Canadiens d’origines iraniennes qui ont été tués lors de l’écrasement de l’avion ont reçu la visite d’agents du Ministère des Renseignements et de la Sécurité nationale qui les ont menacés.

Les agents les auraient prévenus que s’ils discutaient avec des journalistes, ils ne pourraient pas récupérer les corps pour les enterrer de façon appropriée.

Pour des raisons de sécurité, Masih Alinejad n’a pas identifié la mère en détresse dans la vidéo ni l’enfant de celle-ci.

Sur Twitter, le ministre François Philippe Champagne a déclaré que « ces allégations étaient troublantes » et que le gouvernement allait les vérifier.

Il a également invité la famille en question à envoyer un courriel à sos@international.gc.ca ou encore à composer le numéro de téléphone des Services d’urgence du Canada.

La Presse canadienne n’a pas été en mesure d’authentifier l’enregistrement et l’activiste Masih Alinejad n’a pas répondu dans l’immédiat à des demandes de commentaires.

Huit autres représentants canadiens se rendront en Iran lundi pour apporter leur aide aux familles des 57 Canadiens qui ont péri dans l’écrasement d’avion à Téhéran mercredi dernier.

Trois membres de l’Équipe permanente de déploiement rapide d’Affaires mondiales Canada sont arrivés samedi au pays, où ils s’affairent à mettre en place une base d’opérations pour le gouvernement canadien.