L’Association des libraires du Québec (ALQ) a supprimé les suggestions de lecture de François Legault de ses différentes plateformes à la suite de critiques.

Alice Girard-Bossé Alice Girard-Bossé
La Presse

Mercredi dernier, le premier ministre François Legault a pris part au Facebook Live Lire en chœur de l’ALQ, qui permet à des personnalités publiques de faire des suggestions de lecture. Ces séances, qui se déroulent cinq jours par semaine en webdiffusion en direct depuis le début du confinement en mars dernier, ont donné l'occasion à plus de 150 artistes d’exprimer leurs coups de cœur littéraires.

À la suite de la publication de la vidéo du premier ministre, l’ALQ s’est fait reprocher de donner une tribune à M. Legault. En réaction à ces critiques, l’ALQ a supprimé les suggestions de lecture du premier ministre et a ajouté une mise en garde dans la description de la vidéo en ligne sur sa page Facebook indiquant que « les opinions exprimées par le participant n’engagent que lui ». Il est le seul invité à avoir cet avertissement sur sa publication. La Presse a tenté en vain de joindre l’ALQ dimanche soir.

François Legault a souvent présenté ses coups de cœur littéraires sur les réseaux sociaux. Il entame la vidéo en soulignant être heureux de participer à cette initiative, lui qui lit de 30 à 60 minutes par jour et qui considère la lecture comme une excellente façon de « décrocher ».

Dans la vidéo d’une demi-heure, le premier ministre a abordé ses 10 coups de cœur littéraires, notamment La bête intégrale de David Goudreault, L’énigme du retour de Dany Laferrière, Traverser la nuit de Marie Laberge et L’empire du politiquement correct de Mathieu Bock-Côté.

Mathieu Bock-Côté a indiqué son désaccord avec la décision de l’association dimanche après-midi sur sa page Facebook. « Une décision absolument lunaire de l’Association des libraires, qui décide de censurer les suggestions de lecture du premier ministre François Legault, parce qu’elle n’aime pas son propos sur le racisme systémique et ses recommandations de livres », peut-on y lire.

Fort heureusement, la vidéo où le premier ministre expose et parle de ses choix littéraires est toujours en ligne… La lecture est un bien collectif, un refuge, qui doit demeurer intact.

Ewan Sauves, attaché de presse du premier ministre, dans un message publié sur Twitter dimanche soir

La majorité des commentaires de la vidéo du premier ministre sur la page Facebook de l’ALQ étaient toutefois positifs. De nombreuses personnes ont souligné l’importance d’un premier ministre qui promeut la lecture. D’autres ont mentionné leur bonheur de voir M. Legault dans un autre contexte que la politique.