Un message texte invitant à télécharger l’application Alerte COVID a été massivement envoyé en anglais seulement à des milliers de Québécois, mardi. Le quart des abonnés de Bell aurait reçu ce message unilingue anglophone en raison d’un « problème technique » qui a depuis été corrigé.

Audrey Ruel-Manseau Audrey Ruel-Manseau
La Presse

« Msg on behalf of the Government of Canada and the Government of Quebec : Help protect yourself and your community. Download the COVID Alert app for free to help stop the spread of the virus », disait en partie le message reçu par de nombreux abonnés de Bell, mardi.

Québec a assuré qu’il s’agissait d’une erreur et que la majorité des messages avaient été envoyés dans « une communication bilingue, avec le contenu français en premier ».

« On estime que le quart des usagers québécois de ce fournisseur aurait reçu le message texte en anglais seulement. La compagnie a immédiatement cessé ses envois pour résoudre le problème. Le gouvernement du Canada et le gouvernement du Québec s’assurent actuellement que tous les autres fournisseurs continuent les envois de messages bilingues », a expliqué Antoine Tousignant, directeur des communications au ministère du Conseil exécutif du Québec.

PHOTO TIRÉE DU COMPTE TWITTER @SUPBEN1981

Bell a confirmé que certains de ses clients n’avaient pas reçu le message dans la langue officielle du Québec en raison d’une « erreur de système ».

« Nous avons arrêté d’envoyer le message dès que l’erreur a été détectée. Nous sommes désolés de cette erreur et nous diffusons maintenant le message en français à nos clients », a répondu Caroline Audet, responsable des relations avec les médias chez Bell.

Mardi soir, l’Agence de la Santé publique du Canada a aussi publié un message sur sa page Twitter dans lequel elle disait être au courant de la situation. « Nous avons demandé que la situation soit corrigée », a écrit Santé Canada, sans toutefois parler d’une erreur technique.

Alerte COVID (en anglais : COVID Alert) est une application mobile qui permet au gouvernement de rechercher des contacts numériques d’une personne testée positive à la COVID-19. Si un utilisateur reçoit un diagnostic de COVID-19, il entre un code à usage unique dans l’application pour qu’une Alerte COVID envoie des notifications aux personnes qui l’ont côtoyé. L’application a été conçue par le gouvernement canadien, mais Québec a mis du temps avant d’approuver son utilisation. Lundi soir, le premier ministre François Legault a demandé à tous les Québécois de télécharger cet outil dans leur téléphone intelligent.