Plusieurs dizaines de personnes ont manifesté dimanche devant le consulat du Liban à Montréal pour exprimer leur colère contre le gouvernement libanais et demander l’expulsion de ses représentants au Canada.

Agence France-Presse

« C’est un gouvernement criminel et nous sommes là pour demander au Canada d’arrêter de le reconnaître et d’expulser ses représentants », en particulier l’ambassadeur du Liban à Ottawa et le consul général à Montréal, a déclaré un des organisateurs, Ghadi Elkoreh.

Le rassemblement, à l’appel de la « Diaspora unie à Montréal », visait aussi à exprimer « notre indignation envers le gouvernement libanais qui n’a rien fait pour secourir son propre peuple après l’explosion du 4 août, mais a tout fait pour réprimer les manifestations à Beyrouth », a ajouté M. Elkoreh.

Un autre organisateur a aussi demandé la dissolution des « représentations des partis politiques confessionnels et sectaires (libanais) qui existent au Canada ».

Une manifestation similaire avait eu lieu vendredi devant le consulat.  

De nombreux membres de l’importante l’importante diaspora libanaise – évaluée à quelque 200 000 personnes au Québec – très affectés par la catastrophe qui a frappé Beyrouth, se sont mobilisés pour apporter de l’aide à la population de la capitale libanaise, collectant des fonds ou des vivres.

Le gouvernement canadien avait annoncé samedi le lancement d’un Fonds de secours pour le Liban et appelé les Canadiens à la générosité pour apporter une aide humanitaire aux victimes de la terrible explosion qui a fait plus de 158 morts et 6000 blessés à Beyrouth.