Guylaine Desjardins, une résidante des Laurentides, a reçu 6 millions d’un robot, jeudi, au casino du Mont-Tremblant.

Pierre Saint-Arnaud
La Presse canadienne

Il s’agissait de la première remise de prix en personne de Loto-Québec depuis le 27 février, date à laquelle la société d’État avait dû se résigner à envoyer des chèques aux gagnants par la poste en raison de la pandémie.

Malgré la présence physique de Mme Desjardins, Loto-Québec a tenu à respecter les consignes de distanciation physique de manière originale en faisant appel à un robot nommé SARA, conçu par des étudiants de l’École de technologie supérieure (ÉTS), pour lui remettre le chèque débordant de zéros. Personne n’avait touché au précieux chèque depuis 72 heures.

Le billet gagnant de Guylaine Desjardins était relié au tirage du Lotto 6/49 du 1er juillet dernier. Il avait été acheté au Dépanneur Lacelle, de Mont-Laurier. Ce détaillant recevra donc une commission de 1 %, comme c’est toujours le cas avec les billets gagnants, soit un montant de 60 000 $.

Mme Desjardins a raconté avoir été d’abord incrédule en allant faire valider son billet.

Ses plans sont fort modestes pour l’instant puisqu’elle ne peut pas vraiment voyager par les temps qui courent.

Elle a fait part de son intention de placer l’argent, prendre son temps, se procurer une motocyclette à trois roues et de se gâter avec ses deux fils.