Un ancien ministre du Parti conservateur (PCC), Stockwell Day, a démissionné de diverses fonctions qu’il occupait après avoir comparé le phénomène du racisme à sa jeune époque à l’école où on se moquait de lui pour ses lunettes.

La Presse canadienne

Il a quitté ses postes de membre du conseil d’administration de Telus, de conseiller dans une firme d’avocats et de commentateur au réseau de télévision CBC.

Lors d’une discussion sur les ondes de la CBC mardi, Stockwell Day a d’abord déclaré qu’il avait la certitude que la plupart des Canadiens n’étaient pas racistes.

Il s’est ensuite demandé si les personnes ne devraient pas être plus sensibles aux insultes qu’elles lancent à d’autres, qu’elles soient racistes ou non. Il a ajouté qu’à l’école, on n’aurait pas dû se moquer de lui parce qu’il portait des lunettes.

Sur Twitter mercredi, M. Day a écrit qu’à la lumière des réactions de diverses communautés, il a compris que ses commentaires ont été insensibles et blessants. Il a demandé pardon pour avoir eu la maladresse de comparer sa propre expérience à celles des minorités.

Stockwell Day a été député fédéral d’Okanagan-Coquihalla, en Colombie-Britannique, de 2000 à 2011. Sous la gouverne du premier ministre Stephen Harper, il a notamment été président du Conseil du Trésor, ministre du Commerce international et ministre de la Sécurité publique.

Compagnie citée dans ce texte : Telus (TSX : T)