Opération Nez Rouge a vécu une légère baisse de popularité en 2019, raccompagnant tout de même près de 70 000 automobilistes éméchés en toute sécurité.

Philippe Teisceira-Lessard
Philippe Teisceira-Lessard La Presse

La baisse s’est fait sentir à la fois sur le plan canadien et sur le plan québécois.

Dans la province, 38 475 bénévoles ont raccompagné 52 578 clients en 2019. En 2018, 39 674 bénévoles avait donné de leur temps pour 55 720 clients.

Jean-Marie De Koninck, fondateur d’Opération Nez Rouge, a reconnu « une légère baisse, mais qui n’est pas statistiquement significative ». « On est pas mal dans la stabilité depuis les dernières années », a-t-il ajouté.

De toute façon, a-t-il affirmé, une diminution du nombre de raccompagnements n’est pas nécessairement une mauvaise nouvelle. « C’est peut-être que le message de sensibilisation passe », a-t-il dit, faisant allusion au fait que de plus en plus de fêtards s’organisent eux-mêmes et ont un chauffeur désigné au sein de leur groupe. « Tant mieux. Les mentalités changent pour le mieux. »

Opération Nez Rouge est active tout le mois de décembre, afin de couvrir les fêtes de bureaux et les célébrations familiales.

En tout, 1,9 million de dollars ont été donnés par les automobilistes raccompagnés. « La totalité de cette somme est redistribuée localement et permet de soutenir des organismes voués à la jeunesse et au sport amateur », indique l’organisation.

L’année 2019 marquait la 36e édition de l’Opération Nez Rouge, qui a vu le jour à Québec en 1984.