Trois caisses Desjardins de la Rive-Sud de Montréal ont annoncé vendredi un financement de 30 000 $ sur trois ans pour offrir une aide alimentaire à des personnes en perte d’autonomie.

Thomas Dufour Thomas Dufour
La Presse

Ce montant sera versé à l’organisme Les Cuisines de l’amitié qui offre depuis dix ans des repas à des personnes vulnérables. « Nos bénévoles travaillent fort pour préparer des plats, explique Ginette Boucher, directrice de l’OBNL. Depuis deux ou trois ans, la demande a augmenté, on a de la difficulté à fournir ».

PHOTO ALAIN ROBERGE, LA PRESSE

France Boily, nutritionniste, Ginette Boucher, directrice des Cuisines de l'Amitié, et Marcel Messier, de Desjardins.

L’organisme récupère les surplus dans des CHSLD et les utilise pour préparer différents plats. Les repas sont redistribués à des personnes vulnérables par le CLSC Samuel-de-Champlain. Ils distribuent entre 6000 et 8000 plats par année. 

« Cet argent de Desjardins va nous permettre d’acheter les contenants, de rembourser les dépenses, de payer les déplacements du camion », se réjouit Mme Boucher.

Ces repas permettent aux personnes âgées de conserver leur autonomie. Pour Marilyn Scott, 73 ans, ces repas lui ont permis de continuer à vivre chez elle. Hospitalisée en juin, elle ne pouvait plus préparer des repas pour son mari qui est en fauteuil roulant. 

PHOTO ALAIN ROBERGE, LA PRESSE

Marilyn Scott

« Ça m’a sauvé, explique Mme Scott, je ne pouvais pas cuisiner. Ça a été très important pour moi ». La septuagénaire est maintenant rétablie et continue à aider son mari.