(Montréal) Une militante lancera jeudi à Montréal une pétition qui sera affichée sur le site web de l’Assemblée nationale afin de faire modifier un article de la Charte des droits et libertés du Québec afin d’y faire ajouter la discrimination basée sur l’apparence, particulièrement sur le poids des individus.

La Presse canadienne

Cette pétition est une initiative d’Edith Bernier, fondatrice du site web Grossophobie.ca. Mme Bernier affirme que la pétition sera marrainée par la députée de Sainte-Marie-Saint-Jacques et co-porte parole de Québec solidaire (QS), Manon Massé.

Edith Bernier estime que la discrimination basée sur le poids contribue à l’isolement social et à la détérioration de la santé des personnes de grosse taille en les mettant davantage à risque de développer des problèmes de santé, physiques ou psychologiques.

Elle prétend aussi que cette discrimination peut nuire à l’accès et à la qualité des soins de santé, à l’emploi, au taux de diplomation et à la rémunération.

La militante dit avoir constaté qu’ailleurs dans le monde, des législations ont été adoptées en matière de discrimination sur la taille, le poids ou l’apparence physique