La ministre de la Sécurité publique Geneviève Guilbeault assure que son ministère « redouble d’efforts pour traiter les dossiers ». Elle a fait l’annonce de « mesures spéciales » à venir, alors que des centaines de sinistrés des inondations printanières sont toujours aux prises avec les répercussions de la catastrophe.

Mayssa Ferah Mayssa Ferah
La Presse

Des mesures supplémentaires seront implantées pour répondre aux besoins spécifiques des sinistrés de la municipalité à la suite du bris de la digue au printemps dernier. Ces mesures seront prises d’ici la fin du mois. Mme Guilbault n’a pas donné d’informations précises quant aux nouvelles mesures.

La très grande majorité des gens ont déjà reçus des avances d’argent importantes, a dit la ministre, en point de presse à Sainte-Marthe-sur-le-Lac. Ces mesures seront prises d’ici la fin du mois.

PHOTO HUGO-SÉBASTIEN AUBERT, LA PRESSE

La ministre de la Sécurité publique, Geneviève Guilbault

Quelques sinistrés se trouvaient devant l’hôtel de ville à Sainte-Marthe-sur-le-Lac, pancartes à la main, pour souligner leur détresse à la ministre de la Sécurité publique, Geneviève Guilbault. Des 7428 dossiers de demandes d’indemnisation de sinistrés, 1616 proviennent de Sainte-Marthe-sur-le-Lac.

« On travaille très très fort. On est bien conscient de l’inquiétude et de la détresse », a-t-elle insisté.

PHOTO HUGO-SÉBASTIEN AUBERT, LA PRESSE

La mairesse de Sainte-Marthe-sur-le-Lac, Sonia Paulhus

La ministre a rencontré la mairesse de la ville, Sonia Paulus, et le vice-président de la Croix-Rouge canadienne pour le Québec, Pascal Mathieu, pour faire le point sur la situation, six mois après le bris de la digue.