Une centaine de chauffeurs de taxi ont manifesté bruyamment au centre-ville de Montréal, mercredi midi.

Janie Gosselin Janie Gosselin
La Presse

Campés devant le 500 René-Lévesque Ouest, où se trouvent les bureaux du ministère des Transports, ils ont bloqué l’artère en direction est entre les rues Université et Saint-Alexandre.

Les chauffeurs s’étaient donné rendez-vous à 10 h 30. Les chauffeurs des banlieues et des régions étaient invités à se rendre ensemble au centre-ville en partant des Galeries d’Anjou et du Cosmodôme de Laval.

Ils entendaient ainsi continuer à mettre de la pression sur le ministre des Transports François Bonnardel pour le projet de loi 17 concernant la déréglementation de l’industrie du taxi.

Cette action s’inscrivait dans la continuité de la contestation des chauffeurs contre le gouvernement et son ouverture à l’entreprise Uber, un affront aux yeux des chauffeurs traditionnels qui craignent de  perdre des clients et voir leur permis considérablement dévalué.