(Ottawa) De nouvelles données du gouvernement fédéral démontrent que moins de demandeurs d’asile sont entrés « irrégulièrement » au Canada par rapport à l’année dernière, bien qu’une légère augmentation ait été enregistrée en juin.

La Presse canadienne

En juin, les agents de la GRC ont intercepté 371 migrants de plus qu’en mai, alors que ceux-ci tentaient de se rendre au Canada en provenance des États-Unis entre les postes frontaliers officiels.

C’est également une légère augmentation par rapport aux quelque 300 traversées irrégulières enregistrées au mois de juin de l’année dernière.

Selon les députés conservateurs Michelle Rempel et Pierre Paul-Hus, cela démontre que le nombre de migrants irréguliers est « en hausse » au Canada.

Mais en tout, les chiffres montrent une tendance à la baisse cette année, comparativement à l’année précédente.

Entre janvier et juin 2019, 6707 demandeurs d’asile sont entrés de manière irrégulière au Canada, soit une baisse de 38 % par rapport à la même période en 2018.

Le mois de juin était le premier mois de l’année 2019 où le nombre de traversées irrégulières était supérieur à celui du même mois de l’année précédente.