La pénurie de pot légal se résorbe au Québec. Rapportant une amélioration de son approvisionnement, la Société québécoise du cannabis (SQDC) ouvrira désormais ses succursales sept jours sur sept, dès la semaine prochaine.  

Tristan Péloquin Tristan Péloquin
La Presse

La nouvelle société d’État avait été contrainte, au lendemain de la légalisation, de fermer ses 12 magasins du lundi au mercredi, faute de produits à vendre.  

À partir de lundi, toutes les succursales seront ouvertes de 10 h à 18 h du lundi au mercredi, de 10 h à 21 h les jeudis et vendredis, et de 10 à 17 h le samedi et dimanche.  

La SQDC annonce aussi l’ouverture mercredi prochain d’une nouvelle succursale à Gatineau. Six autres ouvertures sont prévues au cours des prochaines semaines, à Sainte-Agathe-des-Monts, Granby, Chicoutimi, Sherbrooke, Châteauguay et Montréal.  

« Bien que l’approvisionnement n’ait pas encore atteint le niveau souhaité, la SQDC offre maintenant aux consommateurs, de façon continue et partout dans son réseau, une gamme de produits diversifiée, en volume suffisant pour mieux répondre à la demande. », justifie la SQDC dans un communiqué.  

« Depuis plusieurs semaines, les consommateurs ont accès à une variété d’environ 40 à 60 différents produits en succursales et en ligne, comparativement aux 15 à 20 produits qui étaient disponibles de décembre 2018 à février 2019. L’offre continuera de se bonifier avec l’arrivée prochaine de nouveaux fournisseurs », ajoute la société d’État.

Tendance canadienne

Même si l’approvisionnement n’est pas encore optimal, tout indique que la pénurie de cannabis est en train de se résorber à l’échelle du pays. « La production de cannabis séché, le produit le plus populaire, a augmenté de 16 % entre janvier et février », indique Michael Armstrong, professeur en recherche opérationnelle à la Goodman School of Business de l’université Brock, en Ontario, qui suit de près le marché du cannabis depuis la légalisation.  

« L’Alberta a récemment annoncé qu’elle ferait passer son nombre de magasins de détail de 65 à 101. L’Île-du-Prince-Edouard et le Nouveau-Brunswick ont connu leurs meilleures ventes depuis la légalisation en mars dernier. Ce sont des signes que la situation s’améliore », analyse M. Armstrong.  

La SQDC planifie exploiter un total de 43 succursales d’ici le 31 mars 2020.