Source ID:b73b527745d834b8ab4e85e33046b6c0; App Source:StoryBuilder

À Québec, une majorité en faveur du tramway

Le sondage réalisé en avril conclut que 59%... (IMAGE FOURNIE PAR LA VILLE DE QUÉBEC)

Agrandir

Le sondage réalisé en avril conclut que 59% des citoyens de Québec trouvent que leur ville a besoin d'un système de transports en commun structurant qui compte un tramway et des trambus.

IMAGE FOURNIE PAR LA VILLE DE QUÉBEC

GABRIEL BÉLAND
La Presse

(Québec) La majorité des habitants de Québec se disent en faveur du projet de tramway proposé par l'administration Labeaume, selon un sondage Léger commandé par trois groupes écologistes et dévoilé lundi.

Le coup de sonde réalisé en avril conclut que 59% des citoyens de Québec trouvent que leur ville a besoin d'un système de transports en commun structurant qui compte un tramway et des trambus, comme le propose l'administration en place.

«On a l'appui de la population, c'est ce qu'on a constaté à la dernière élection municipale et dans les différentes consultations que la Ville a tenues depuis», s'est réjoui l'attaché politique de Régis Labeaume, Paul-Christian Nolin.

Le sondage a été commandé par Accès transports viables, Équiterre et le Conseil régional de l'environnement de la Capitale-Nationale. Il a été mené sur le web auprès de 501 personnes. Il est non-probabiliste, comme la plupart des sondages en ligne. «À titre indicatif, un échantillon probabiliste de même taille aurait une marge d'erreur de 4,4%» et ce 19 fois sur 20, précise Léger.

«On voulait remesurer l'appui de la population», explique Étienne Grandmont, d'Accès transports viables, un groupe qui milite en faveur d'un système de transport en commun structurant dans la capitale et qui s'oppose au troisième lien.

«On a vu les sorties récentes de plusieurs groupes en faveur du projet: la Chambre de commerce, la santé publique, le Conseil du patronat, Centraide... On sentait le consensus chez les acteurs de la société civile, dit-il. Mais là on voit où se situe la population de Québec.»

Le chef de l'opposition officielle à la Ville... (PHOTO YAN DOUBLET, ARCHIVES LE SOLEIL) - image 2.0

Agrandir

Le chef de l'opposition officielle à la Ville de Québec, Jean-Francois Gosselin.

PHOTO YAN DOUBLET, ARCHIVES LE SOLEIL

Gosselin veut un référendum

Les résultats de ce sondage n'ont pas paru convaincre le chef de l'opposition officielle. Jean-Francois Gosselin s'oppose farouchement au projet de transport structurant de l'administration Labeaume.

Le chef de Québec 21 a refusé de commenter les chiffres du sondage. Il l'avait pourtant fait il y a un mois lorsque son propre parti avait commandé un sondage sur le tramway. Celui-ci, mené par CROP, indiquait que 64% des répondants voulaient une «étude exhaustive» qui compare notamment le projet de tramway à un hypothétique métro construit à Québec.

Le sondage de Québec 21 ne demandait toutefois pas directement, comme celui de Léger, si la population était en faveur du projet de tramway.

M. Gosselin exige un référendum sur le sujet depuis des mois. Il va déposer une motion en ce sens lundi devant le conseil municipal. Il estime que l'élection municipale de l'automne 2017 n'a pas permis à la population de se positionner en toute connaissance de cause sur cet enjeu.

Le chef de l'opposition officielle à Québec ne demande toutefois pas de référendum sur le troisième lien, qu'il soutient. M. Gosselin estime qu'en votant pour la CAQ, les électeurs donnaient leur appui à ce projet de plusieurs milliards, même s'ils ignorent toujours s'il s'agira d'un pont, d'un tunnel, quel sera son tracé ou même son coût.




la boite: 1600127:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer