Source ID:71e6e09c-4757-409b-ae1c-a87a8ece0df4; App Source:alfamedia

Le REM s'installe: d'importantes perturbations

L'échéancier précis de mise en service du REM... (Illustration fournie par la Caisse de dépôt et placement du Québec)

Agrandir

L'échéancier précis de mise en service du REM n'est pas encore terminé.

Illustration fournie par la Caisse de dépôt et placement du Québec

Bruno Bisson
La Presse

Après l'échangeur Turcot et le nouveau pont Champlain, un autre immense chantier de cinq ans s'installera peu à peu à Montréal et en banlieue : celui du Réseau express métropolitain (REM). Petit tour d'horizon de ce qui nous attend.

Le plan du REM... (Illustration fournie par le bureau de projet du REM) - image 1.0

Agrandir

Le plan du REM

Illustration fournie par le bureau de projet du REM

TRAIN DE BANLIEUE DE DEUX-MONTAGNES

Il n'y aura plus jamais de service le week-end pour le train de banlieue de Deux-Montagnes. À partir de demain, le service sera interrompu à 20 h le vendredi soir et ne reprendra que le lundi matin. C'est un total de 42 départs qui seront annulés, dans les deux directions. Des services de remplacement seront mis en place (voir l'onglet suivant).

Ça, on le savait déjà. Ce qu'on ne savait pas, jusqu'à hier, c'est que dès le mois de juin, trois départs par jour en périodes de pointe seront aussi annulés, en semaine, pour le train de Deux-Montagnes - deux le matin et un le soir. On ne sait pas encore lesquels, mais il s'agirait de trains qui ne sortent pas de l'île de Montréal.

En pointe du matin, il y en a trois. Ce sont les départs de la gare Roxboro-Pierrefonds vers la gare Centrale à 8 h et à 8 h 35, et celui en partance de la gare Bois-Francs vers la gare Centrale à 9 h. Deux de ces trois départs seront annulés. En après-midi, le départ de 16 h 05, qui quitte la gare Centrale en direction de Roxboro-Pierrefonds, sera aussi aboli.

Les usagers habituels de ces trains, qui sont généralement remplis, devront se rabattre sur les autres trains qui sont aussi, d'ordinaire, bondés. L'annulation de ces départs devrait donc avoir des conséquences importantes sur la qualité et le confort des services sur cette ligne de train de banlieue.

Rappelons qu'à compter de 2020, comme l'a révélé La Presse la semaine dernière, le service sera aboli dans les deux directions entre la gare Du Ruisseau et la gare Centrale, au centre-ville de Montréal. Des services de remplacement seront implantés en attendant la mise en service du tronçon du REM jusqu'à la station Du Ruisseau, en 2022.

MÉTRO ÉDOUARD-MONTPETIT

L'édicule de la station Édouard-Montpetit sur l'avenue Vincent-d'Indy, au pavillon Marie-Victorin de l'Université de Montréal, sera complètement fermé aux usagers du métro au cours de l'été prochain.

L'édicule de la station Édouard-Montpetit sur l'avenue Vincent-d'Indy... (PHOTO BERNARD BRAULT, LA PRESSE) - image 2.0

Agrandir

L'édicule de la station Édouard-Montpetit sur l'avenue Vincent-d'Indy sera fermé, mais celui du boulevard Édouard-Montpetit situé juste en face et l'accès au métro par le CEPSUM resteront toujours en service.

PHOTO BERNARD BRAULT, LA PRESSE

C'est à partir de cet édicule que sera creusé un puits pour aménager quatre ascenseurs haute vitesse qui mèneront les usagers du REM à une station souterraine située à 70 mètres de profondeur (équivalant à 20 étages plus bas). Pour ce faire, on devra excaver 25 000 mètres cubes de roc du mont Royal. Le transport de ce roc nécessitera 15 voyages de camion par jour, et ce, dans un secteur partiellement résidentiel. Dans la mesure du possible, disent les responsables du chantier, il n'y aura pas de circulation de camions pendant la nuit. L'édicule du boulevard Édouard-Montpetit situé juste en face et l'accès au métro par le CEPSUM resteront toujours en service.

AVENUE McGILL COLLEGE

À partir d'octobre prochain, et jusqu'au début de 2022, le côté est de l'avenue McGill College (direction nord pour la circulation) entre la rue Sainte-Catherine et le boulevard De Maisonneuve, en plein centre-ville, sera un vaste chantier. La première phase, jusqu'en avril 2019, consistera à déplacer des infrastructures d'utilité publique (conduites de gaz, câble et électricité, etc.). Par la suite, l'avenue (toujours du côté est) sera éventrée afin de déterrer le tunnel du mont Royal, qui passe juste dessous, et d'y aménager la nouvelle station McGill du REM. Ces travaux devraient durer 14 mois. Les responsables du chantier assurent que l'entrée du stationnement souterrain du Centre Eaton, sur l'avenue McGill College, restera accessible pendant les travaux, et que les entraves (qui changeront en fonction des travaux) seront coordonnées avec la Ville de Montréal. Rappelons qu'un chantier d'envergure est en cours dans la rue Sainte-Catherine Ouest, et qu'il chevauchera toute la durée des travaux sur McGill College.

AUTOROUTE 10

Entre le nouveau pont Champlain et la station terminale de la Rive-Sud, à l'intersection des autoroutes 10 et 30, le REM circulera au centre de l'autoroute 10. Les premiers travaux de grande envergure, sur la Rive-Sud, consisteront donc à créer l'emprise nécessaire, au centre de l'A10, pour le passage du train. Pour ce faire, les voies de circulation de l'autoroute entre les boulevards du Quartier et Milan, à Brossard, devront être reconfigurées, dans les deux directions, afin de dégager un maximum d'espace au centre. Les responsables du chantier assurent que deux voies de circulation seront maintenues dans chaque direction sur l'A10. Ces travaux s'étendront du mois de mai au mois d'août prochains.

Un deuxième chantier d'importance aura lieu à l'été. Il consiste à construire une structure complexe qui permettra au REM de passer au-dessus de la voie ferrée du CN, de l'avenue Malo et du boulevard Leduc, à Brossard. La structure devra s'insérer exactement entre les deux ponts d'étagement de l'A10. Bien qu'on ne prévoie pas d'entraves majeures à la circulation sur l'autoroute, l'ajout de ce chantier à celui du nouveau pont Champlain, dans le même secteur, risque d'attiser la curiosité des automobilistes et de ralentir la circulation.

À la rescousse du train perdu

Le bureau de projet du Réseau express métropolitain (REM) et l'Autorité régionale de transport métropolitain (ARTM), responsable des services de transports collectifs dans l'ensemble de la métropole et de ses banlieues, ont annoncé hier une série de mesures pour compenser les annulations des départs de fin de semaine sur la ligne de train de banlieue de Deux-Montagnes.

Ces services seront offerts le vendredi soir ainsi que le samedi et le dimanche, en plus des services existants des sociétés de transport de Laval (STL) et de Montréal (STM).

MESURES DE MITIGATION

Gares Deux-Montagnes et Grand-Moulin, Express 400

Cette navette express par autobus, créée par le Réseau de transport métropolitain (RTM), circulera dans les deux directions entre les gares Deux-Montagnes et Grand-Moulin, sur la ligne de train de Deux-Montagnes, et la station Montmorency, sur la ligne orange du métro, à Laval.

Gare Sainte-Dorothée, Laval

Le circuit de bus 26 de la STL relie la gare Sainte-Dorothée du train de Deux-Montagnes à la station de métro Montmorency, sur la ligne orange. Il s'agit d'un circuit à haute fréquence déjà existant de la STL. Sa fréquence varie selon les heures le vendredi soir. Le service est toutes les 30 minutes environ durant toute la journée le samedi et le dimanche.

Gare Île-Bigras, Laval

Un service de taxi collectif sera mis en place pour les usagers de cette gare entre l'île Bigras et le circuit 26 (ci-haut) de la STL, afin de rejoindre la station de métro Montmorency.

Gares Roxboro-Pierrefonds et Sunnybrooke, Montréal

1. TRAINBUS 968

Cette navette par bus temporaire assurera un lien direct (sans arrêts) entre la station Côte-Vertu, sur la ligne orange du métro, et les arrêts du boulevard Gouin, à l'ouest de l'autoroute 13, incluant les gares Roxboro-Pierrefonds et Sunnybrooke du train de Deux-Montagnes. Cette navette sera en service dès la fermeture de la ligne de train, le vendredi à 20 h, et roulera le samedi et le dimanche toute la journée.

2. CIRCUIT 470-EXPRESS PIERREFONDS

Ce circuit assure un lien direct entre la station Côte-Vertu, sur la ligne orange du métro, et le terminus d'autobus Fairview, à Pointe-Claire. Il poursuit ensuite sa route sur les boulevards Saint-Jean et Pierrefonds. Le service est assuré par des autobus articulés.

Autres gares à Montréal

Les usagers des autres gares montréalaises du train de Deux-Montagnes seront invités à se rabattre sur le métro en utilisant les services d'autobus existants de la STM.

Le RTM propose des services et des trajets alternatifs à partir de chaque gare de la ligne de train de Deux-Montagnes.

Sur le site de la STL, on peut connaître en détail l'horaire des départs du circuit de bus 26 entre la gare Sainte-Dorothée et la station de métro Montmorency en utilisant le Chronobus.

Le site de la STM donne de l'information sur les horaires et les trajets de chaque circuit de bus de la STM.

MESURES TARIFAIRES

Les détenteurs d'un titre mensuel TRAIN ou d'un abonnement annuel TRAIN qui utilisent le train de banlieue de Deux-Montagnes pourront avoir accès aux services d'autobus du RTM, de la STM ou de la STL et à la ligne orange du métro en demandant la carte spéciale « OPUS week-end illimité Multimois » offerte par l'Autorité régionale de transport métropolitain.

Des cartes seront distribuées aux usagers de la ligne de train de Deux-Montagnes vendredi. Les utilisateurs des services de week-end qui n'auraient pas la chance d'en avoir une à cette occasion pourront l'obtenir en remplissant un formulaire (simple et court, assure-t-on) sur le site du RTM, à l'adresse ci-dessous. La carte, qui est gratuite, sera envoyée par la poste. Elle n'est évidemment utilisable que les week-ends pour compenser l'annulation du service sur la ligne de Deux-Montagnes. Elle est valide jusqu'au 30 septembre 2018.

Des échéanciers à retenir

ÉCHÉANCIER DES ANTENNES DU REM

L'échéancier précis de mise en service du REM n'est pas encore terminé. Le porte-parole du bureau de projet du REM, Jean-Vincent Lacroix, a toutefois révélé hier des « plages » de mise en service progressive du futur réseau de train électrique qui comprend 26 stations, réparties sur quatre antennes, et qui s'étendra sur 67 kilomètres.

Fin 2021

Mise en service de l'antenne de la Rive-Sud entre Brossard et la gare Centrale, au centre-ville de Montréal.

2022

Prolongement de l'antenne originale à travers le tunnel sous le mont Royal jusqu'à la future station Du Ruisseau, dans l'arrondissement de Saint-Laurent.

2023

Ordre de mise en service des autres antennes et tronçons du REM

  1. Mise en service de l'antenne de l'ouest de l'île de Montréal entre les stations Du Ruisseau et Sainte-Anne-de-Bellevue.
  2. Mise en service de l'antenne de l'aéroport international Trudeau.
  3. Mise en service du dernier tronçon de l'antenne Deux-Montagnes entre les stations Du Ruisseau et Deux-Montagnes.

LES CHANTIERS DE L'OUEST DE L'ÎLE DE MONTRÉAL

Alors que l'attention sera surtout portée sur les chantiers du centre-ville de Montréal, de la Rive-Sud et autour de la ligne de train de Deux-Montagnes, des travaux importants seront aussi réalisés sur le tracé de la future antenne de l'ouest de l'île de Montréal en 2018 et en 2019.

Le tunnel sous l'aéroport

  • Dès le mois prochain, des travaux de relocalisation des utilités publiques seront réalisés sur le boulevard Alfred-Nobel et dans le Technoparc, dans l'arrondissement de Saint-Laurent, en vue de l'arrivée du tunnelier qui creusera dans le roc l'antenne de Dorval, sous les pistes de l'aéroport Trudeau.
  • Ce tunnelier est une immense « usine mobile » qui creuse le tunnel dans le roc, et qui réalise le bétonnage du tunnel, au fur et à mesure de sa progression, de manière entièrement mécanisée. Ces prodigieuses machines, conçues en Allemagne, sont livrées en pièces détachées et assemblées sur place. Elles sont notamment utilisées actuellement sur le chantier du Crossrail, un important prolongement du métro de Londres. C'est cette technologie que l'administration municipale de Montréal envisage d'utiliser pour la construction d'une éventuelle ligne rose du métro, entre Montréal-Nord et le centre-ville de Montréal.

L'antenne aérienne du REM

  • En septembre prochain, des travaux seront entrepris sur les fondations des piliers de l'antenne de l'Ouest, vers Sainte-Anne-de-Bellevue. Cette antenne sera aérienne, montée entièrement sur piliers.
  • Les premiers travaux d'installation de la superstructure des antennes de l'Ouest et de l'aéroport Trudeau commenceront aussi à l'automne 2018.




la boite: 1600127:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer