La ministre fédérale responsable de la culture, Mélanie Joly, a assuré que ses collègues suivent «de près» l'arrivée du polémiste français Dieudonné au Québec, mais a refusé de reprendre à son compte les fortes critiques formulées par le maire de Montréal Denis Coderre.

Publié le 27 avr. 2016
Philippe Teisceira-Lessard LA PRESSE

Mme Joly a réaffirmé que «les propos discriminatoires ne sont pas tolérés» au Canada, mais n'a pas voulu commenter le dossier de Dieudonné en particulier. 

Ce dernier devrait arriver au Québec au milieu du mois prochain. Il prévoit présenter 10 spectacles à Montréal et un à Trois-Rivières.

La semaine dernière, Denis Coderre l'a qualifié de «fomenteur de tensions sociales», avant de conclure son message avec un «Dieudonné Out».

Le sort du polémiste - qui collectionne les condamnations de justice en France - «va dépendre des services frontaliers en prenant compte des antécédents judiciaires de M. Dieudonné», s'est limitée à dire Mélanie Joly. «Le Canada est un pays inclusif et condamne les propos discriminatoires.»

La ministre était de passage à Montréal pour un congrès touristique.