Le ministre fédéral de la Sécurité publique ne peut pas fermer d'avance la porte du Canada au provocateur Dieudonné, a affirmé aujourd'hui son cabinet, alors que le polémiste vient de mettre une nouvelle série de billets en vente pour ses représentations montréalaises.

Publié le 21 avr. 2016
Philippe Teisceira-Lessard LA PRESSE

Condamné à de multiples reprises pour des propos haineux ou injurieux, le Français Dieudonné M'Bala M'Bala compte se produire à 11 reprises au Québec le mois prochain.

Son casier judiciaire pourrait toutefois l'empêcher d'entrer au pays. Mais Dieudonné ne connaîtra pas le sort de sa tournée québécoise avant de tenter de passer les douanes, selon l'attaché de presse du ministre de l'Immigration.

«Les agents des services frontaliers prennent leurs décisions sur l'admissibilité des individus au point d'entrée au Canada», a détaillé Scott Bardsley, du cabinet de Ralph Goodale. «L'Agence des services frontaliers du Canada (ASFC) jouit d'une indépendance opérationnelle par rapport au ministre. Ce sera aux agents de l'ASFC de prendre la décision sur l'admissibilité.»

La Presse attentait toujours un retour d'appel de l'Agence au moment de mettre ce texte en ligne.