Source ID:; App Source:

Rob Ford veut reprendre ses fonctions le 30 juin

Rob Ford... (Photo Chris Young, archives La Presse Canadienne)

Agrandir

Rob Ford

Photo Chris Young, archives La Presse Canadienne

La Presse Canadienne
Toronto

Seul le temps dira si la cure de désintoxication a changé Rob Ford, ont affirmé mardi certains collègues du maire de Toronto, quelques semaines avant son retour prévu à l'hôtel de ville.

M. Ford prévoit revenir au travail le 30 juin, selon une lettre envoyée par le maire au greffier de la Ville. Dans la lettre, il indique qu'il reviendra pour retrouver ses fonctions de maire «vers la fin de l'après-midi», et demande que les serrures de son bureau soient remises en l'état avant 13 h. «J'espère qu'il suivra avec beaucoup de sérieux sa cure de désintoxication et qu'il aura changé à son retour», a estimé la conseillère Paula Fletcher. Elle a souligné que l'hôtel de ville avait été «plutôt calme et sans scandale» en l'absence du maire, un sentiment partagé par d'autres conseillers.

«Depuis son départ de l'hôtel de ville, l'ambiance a été très calme, beaucoup de dossiers sont menés, il y a un degré de civilité retrouvé, a commenté la conseillère Kristyn Wong-Tam. Cela démontre clairement, selon moi, que lorsque (Rob Ford) est ici, il est une distraction.»

Selon la conseillère Janet Davis, il est impossible de savoir à quoi s'attendre du maire. «Je ne veux pas prédire comment se comportera Rob Ford - je crois que personne n'a jamais été en mesure de le faire», a-t-elle fait valoir.

Le controversé maire est en cure de désintoxication depuis qu'il a annoncé, le 30 avril, qu'il partait chercher de l'aide afin de vaincre un problème de dépendance à l'alcool. De nouvelles allégations d'abus venaient tout juste de circuler dans les médias à son sujet.

M. Ford se défendait d'avoir consommé des drogues, en mai 2013, alors que le Toronto Star et le site américain Gawker disaient avoir consulté une vidéo montrant le maire semblant fumer du crack.

Quelques mois plus tard, M. Ford a reconnu avoir consommé du crack alors qu'il était maire, précisant qu'il l'avait fait lors d'épisodes de «stupeur éthylique». Le conseil municipal lui a finalement retiré la plupart de ses fonctions à la mairie.

La lettre annonçant le retour de M. Ford est datée du 2 juin, mais le greffier ne l'a pas reçue avant lundi, a indiqué par courriel la porte-parole de la Ville, Jackie DeSouza.

M. Ford est candidat pour un second mandat aux élections municipales du 27 octobre, affrontant notamment l'ancienne députée néo-démocrate fédérale Olivia Chow, elle-même ancienne conseillère municipale à Toronto - comme son défunt mari, Jack Layton.




la boite: 1600127:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer