Source ID:; App Source:

Pie-IX : un boulevard à rebâtir au complet

Le boulevard Pie-IX devra être reconstruit en entier... (PHOTO Hugo-Sébastien Aubert, archives La Presse)

Agrandir

Le boulevard Pie-IX devra être reconstruit en entier pour permettre l'aménagement d'un corridor de Service rapide par bus, en raison notamment du mauvais état de la chaussée actuelle.

PHOTO Hugo-Sébastien Aubert, archives La Presse

Bruno Bisson
La Presse

L'aménagement d'un corridor de Service rapide par bus (SRB) au centre du boulevard Pie-IX, dans l'est de Montréal, va entraîner la reconstruction complète des chaussées sur une dizaine de kilomètres entre le boulevard Henri-Bourassa, dans le nord de la ville, et l'avenue Pierre-De Coubertin, près du Stade olympique.

Selon un rapport d'«avant-projet définitif» daté de février dernier, «la Ville de Montréal a pris la décision de reconstruire la structure de la chaussée sur l'ensemble du boulevard» en raison du «mauvais état structural» de la chaussée actuelle, et «afin d'assurer la pérennité de l'ouvrage».

Le réaménagement du boulevard nécessitera aussi «le remplacement complet du système d'éclairage routier» sur toute la longueur du tracé du SRB à Montréal. De nouveaux lampadaires doubles sont prévus dans la bande médiane du boulevard - sauf dans l'arrondissement Montréal-Nord, où ils seront installés de part et d'autre des voies de circulation.

Le rapport d'avant-projet définitif, daté de février dernier, précise également que la Ville a commandé une étude pour détailler l'état de ses infrastructures souterraines (égout et aqueduc) le long du boulevard Pie-IX. Ces infrastructures locales pourraient aussi devoir être reconstruites en partie lors des travaux de réaménagement nécessaires à l'implantation du corridor d'autobus.

Des travaux imprévus

Ces grands travaux d'infrastructures n'étaient pas prévus dans les versions préliminaires du projet et pourraient alourdir le budget de 305 millions de dollars pour le projet Pie-IX, à l'étude depuis déjà plus de trois ans à l'Agence métropolitaine de transport (AMT).

L'estimation des coûts date de 2010 et avait été formulée à partir d'hypothèses de travail incomplètes, à une époque où la portée des travaux nécessaires pour la mise en oeuvre du futur SRB n'était pas encore connue.

Il a été impossible de savoir, hier, si ces investissements majeurs d'infrastructures seront financés à même le projet SRB ou si la Ville de Montréal devra en assumer la charge. À l'AMT, l'agence gouvernementale responsable du projet, toutes les questions touchant le financement de ces travaux et le partage des coûts ont été renvoyées à la Ville de Montréal. Et à la Ville de Montréal, un porte-parole a fait savoir qu'on ne ferait aucun commentaire à ce propos.

Quelque 14 km et 18 stations

Le document obtenu par La Presse présente un corridor de bus express en site propre qui s'étendra sur environ 14 kilomètres entre l'autoroute 440, à Laval, et la station de métro Pie-IX, située à l'angle du boulevard Pie-IX et de l'avenue Pierre-De Coubertin, dans l'est de Montréal.

Le SRB compterait 6 stations à Laval et 12 stations à Montréal. Cette seconde mouture du projet SRB est beaucoup moins «envahissante» que le concept précédent, proposé en 2011. Celui-ci prévoyait un élargissement du boulevard sur l'ensemble du tracé, qui traverse quatre arrondissements de l'est de Montréal. Le projet aurait entraîné la coupe de plusieurs centaines d'arbres matures le long du boulevard et des empiètements publics sur des dizaines de propriétés privées, construites près de l'emprise routière actuelle.

Les arrondissements de Villeray-Saint-Michel-Parc-Extension, Rosemont-La Petite-Patrie et Mercier-Hochelaga-Maisonneuve avaient tous exigé de profondes modifications à l'avant-projet préliminaire.

L'avant-projet définitif, obtenu par La Presse, respecte les limites d'emprise actuelles du boulevard Pie-IX, et réduit considérablement les impacts sur le milieu d'accueil.

La portion lavalloise du projet, implantée dans un secteur traversé de routes et de grands boulevards, pose peu de problèmes d'intégration urbaine. Des expropriations sont quand même envisagées dans le secteur Rose-de-Lima pour la construction des vastes stationnements incitatifs du futur SRB.

En décembre 2009, lors de l'annonce officielle du projet, ce corridor d'autobus express - qui pourrait transporter jusqu'à 70 000 passagers par jour - devait être mis en service en 2012 ou 2013. Aujourd'hui, le lancement des travaux d'aménagement du SRB paraît encore lointain, et son échéancier vient encore d'être reporté d'un an, en 2018.




la boite: 1600127:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer