Année difficile pour la seconde centrale syndicale en importance au Québec: le conflit au Journal de Montréal a été dur, à tel point que celle qui était à la tête de la CSN, Claudette Carbonneau, a choisi de quitter son poste. Non sans exprimer un franc ressentiment à l'endroit des ex-journalistes du Journal de Montréal qui travaillent depuis deux ans au site web Rue Frontenac, actuellement à l'agonie. Le nouveau président de la centrale, Louis Rooy, réussira-t-il à panser ces douloureuses plaies?

Mis à jour le 22 mai 2011
LA PRESSE

Lisez nos articles sur le sujet:

> Le «camarade» Louis Roy

> La petite histoire de Rue Frontenac

> La fin des illusions pour les syndicats