L'année 2010 a commencé le 12 janvier à 16h53, avec ce qui est devenu l'événement marquant dans le monde, selon les Québécois: le tremblement de terre en Haïti.

Charles Côté LA PRESSE

Selon le sondage SOM-La Presse, le séisme qui a ravagé Port-au-Prince et ses environs, avec ses images spectaculaires de désolation et de douleur, est l'événement le plus marquant selon 41,2% des personnes sondées.

Le questionnaire proposait un choix de neuf réponses.

Ce premier rang concorde avec la couverture exceptionnelle que cette catastrophe a reçue dans les médias québécois. Selon Influence Communications, depuis 2001, il s'agit de la nouvelle la plus médiatisée au Québec sur une période de sept jours. Plus que les attentats du 11 septembre 2001 ou l'investiture de Barack Obama en janvier 2009.

Pour 2010, la marée noire dans le golfe du Mexique arrive au deuxième rang: 38,7% des répondants l'ont choisie à titre d'événement le plus marquant dans le monde pour l'année qui s'achève.

Au troisième rang, le feuilleton des mineurs chiliens est l'événement le plus marquant pour 8,7% des répondants.

Moins de 1% des répondants ont choisi les inondations au Pakistan, catastrophe naturelle la plus meurtrière de l'année.

Les événements à caractère politique ou social, comme les révélations de WikiLeaks ou la crise financière ayant touché la Grèce, le Portugal et l'Irlande, retiennent moins l'attention.

À ce chapitre, il aurait été intéressant de voir comment la guerre en Afghanistan se serait classée si elle avait fait partie des réponses proposées. Elle occupe le troisième rang des événements les plus cités dans les médias de partout au monde en 2010, selon Influence Communications.

Extase olympique

Après la douleur haïtienne, les Québécois ont été plongés dans l'extase sportive, avec les Jeux olympiques de Vancouver.

La compétition a été suffisamment excitante pour que trois champions olympiques se retrouvent parmi les huit personnalités les plus marquantes de l'année.

Et la médaillée de bronze Joannie Rochette, patineuse québécoise dont la mère est décédée pendant les Jeux, arrive au tout premier rang, devant la chanteuse Céline Dion, habituée des palmarès.

Les autres champions sont le hockeyeur Sidney Crosby (septième rang), qui a marqué le but gagnant du match de la médaille d'or pour l'équipe canadienne, et le skieur acrobatique Alexandre Bilodeau (huitième rang), qui s'est distingué en étant le premier Canadien à gagner une médaille d'or olympique au Canada.

Les Québécois sondés ont-ils résisté à leur côté sombre? Russell Williams, ex-colonel et meurtrier, considéré comme la personnalité ayant le plus marqué l'actualité en 2010 selon un sondage annuel de La Presse Canadienne mené auprès des médias du pays, ne figure pas au palmarès SOM-La Presse.

Cinq personnalités politiques et un saint (le frère André Bessette, canonisé cet automne) complètent le top 10.

Le premier ministre du Québec, Jean Charest, occupe le 4e rang, après le premier ministre canadien, Stephen Harper, mais peut-être pas pour les bonnes raisons.

En effet, au chapitre des dossiers les plus marquants au Québec en 2010, on trouve au premier rang «l'accumulation des dénonciations dans les médias de scandales de corruption». C'est le choix de 43,8% des répondants.

Au deuxième rang: le «refus du gouvernement de tenir une commission d'enquête sur l'industrie de la construction», le choix de 22,9% des répondants.

Si l'on ajoute la commission Bastarache et l'article du magazine MacLean's sur la corruption au Québec, le thème de la corruption a été retenu par plus des trois quarts des répondants.

Il ne reste que des miettes pour les autres choix de réponse: la performance de l'équipe olympique canadienne, du Canadien en séries éliminatoires ou des Alouettes et leur deuxième Coupe Grey consécutive. La naissance des jumeaux de Céline Dion est tout de même l'événement marquant de l'année pour 1,1% des répondants.