Le groupe de sécurité d'Éric Beaupré, qui surveille les bureaux de l'escouade Marteau de la SQ, a noué des liens d'affaires avec d'importantes firmes de construction, dont celles de Tony Accurso.

Publié le 29 sept. 2010
André Noël, Fabrice de Pierrebourg, Francis Vailles LA PRESSE

Selon des vérifications réalisées par La Presse, les agents d'Éric Beaupré ont surveillé dans les derniers mois ou surveillent toujours plusieurs grands chantiers de la région métropolitaine, notamment pour le compte des entreprises de Tony Accurso (Simard-Beaudry et Louisbourg). Les principaux se situent à l'intersection des autoroutes 15 et 640 ainsi que sur le pont de l'autoroute 20 à Mont-Saint-Hilaire.

Leur travail consiste à garder la zone et le matériel qui s'y trouve après que les ouvriers ont quitté les lieux.

Joint au téléphone il y a quelques jours, Éric Beaupré a d'abord nié faire affaire dans la sécurité des chantiers de construction. Il a également nié toute proximité avec des personnalités du monde de la construction, en particulier la famille Accurso: «On a des clients dans toutes sortes de domaines. Je ne sais pas d'où ça sort, ces affaires-là.»

Pressé de questions, il a fini par changer de version et précisé qu'il avait abandonné ce secteur d'activité il y a un an.

Dans un centre commercial

Par ailleurs, l'une des firmes d'Éric Beaupré, Strict sécurité, assure le gardiennage des Galeries Laval, sur le boulevard Le Corbusier, affirme un ancien employé du groupe de sécurité. Cette propriété appartient pour moitié à la Société de gestion Accurso. Galeries Laval a comme président Tony Accurso. Ce dernier exploite aussi à cet endroit le complexe Top's, lieu de rendez-vous favori de membres importants de l'industrie de la construction.

Trois sources qui se sont confiées à La Presse ont de plus indiqué que le patron de Sécur-Action entretiendrait des liens d'amitié avec des membres de la famille Accurso et fréquenterait régulièrement le Top's, tout comme Éric Poirier, son directeur des opérations.

Les entreprises de Tony Accurso sont l'objet d'enquêtes menées par Revenu Canada, pour évasion fiscale de près de 4,5 millions de dollars. Ces firmes de construction sont aussi dans la ligne de mire de l'escouade Marteau pour le dossier des compteurs d'eau de Montréal.

Joint au téléphone, Tony Accurso a refusé de répondre à nos questions et de dire s'il connaît ou non Éric Beaupré: «Je ne donne pas d'entrevue, ça sort toujours tout croche.»